Ce samedi: L’humanité célèbre la Journée mondiale de lavage des mains

par -
0 476
Les élèves de l’EP. IV Maluku ont célébré la Journée mondiale de lavage des mains le 15 octobre 2015 (photo Pfcom.VA-Ville de Kinshasa, 15 octobre 2015)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« Le lavage des mains, geste simple capable de réduire à plus de 50% les maladies diarrhéiques, le cholera, la pneumonie et les infections respiratoires aigues ». C’est sous cette pensée qu’est célébrée la Journée mondiale de lavage des mains le 15 octobre de chaque année. A cette occasion, l’Unicef rappelle à la population l’importance vitale de la pratique régulière du lavage des mains au savon.

 Comme le 15 octobre chaque année depuis 2008, l’humanité célèbre demain samedi, la Journée mondiale du lavage des mains. Cette journée, apprend-t-on, a pour but de sensibiliser les populations sur l’importance du lavage des mains avec du savon ou de la cendre comme moyen de prévention efficace des maladies diarréhiques et respiratoires. A cette occasion, l’Unicef rappelle à la population l’importance vitale de la pratique régulière du lavage des mains au savon.

Pour cette neuvième édition 2016, le thème retenu est : « Faire du lavage des mains une habitude ». C’est parce qu’en dépit des nombreux avantages associés à ce comportement simple, il est rarement bien pratiqué. Pourtant, indique un communiqué de l’Unicef remis à la presse, la pratique du lavage des mains est essentielle pour la santé, en particulier celle des enfants.

« Les maladies diarréhiques et respiratoires transmises par les mains sales, ainsi que le paludisme, sont les trois causes principales de décès chez les enfants de moins de cinq ans. Le lavage des mains réduit de plus de 40 % la morbidité associée à la diarrhée et de 25 %, celle associée aux problèmes respiratoires », affirme cette source onusienne.

De l’apport de l’Unicef

Ce communiqué fait savoir que l’Unicef appuie la Rd Congo à travers le Programme national Village et Ecole assainis, avec une forte componsante de la promotion à l’hygiène. Le lavage des mains étant un des critères de certification ‘’une école assainie ou un village assaini’’, l’Unicef encourage les écoles et les communautés dans le cadre de ce programme gouvernemental à disposer des lave-mains que les écoliers sont appelés à utiliser avant de manger et après avoir été aux toilettes.

La sensibilisation au lavage des mains est de grande actualité en Rdc alors que le pays fait face à une crise importante de choléra. Le nombre de cas et de décès du choléra a doublé comparativement à 2015. Le pays fait face à des taux élevés de cas de cholera dans les zones andémiques dans sa partie Est. Mais aussi,dans la partie occidentale du pays, le long du fleuve Congo.

Au total, en fin septembre, plus de 22.000 cas de choléra  ont été rapportés, dont plus de 5.500 cas concernent des enfants. A ce jour, il y a 646 cas de décès à dénombrer. L’Unicef assure en appui au Gouvernement, la coordination de la réponse.

Le fonds fournit les intrants de prise en charge médicale et appuie les activités de sensibilisation. En collaboration avec l’Oms, l’Unicef a appuyé la vaccination de masse contre le choléra.

A l’occasion de la Journée mondiale du lavage des mains, l’Unicef rappelle la population l’importance vitale de la pratique régulière du lavage des mains au savon, ou à défaut, à la cendre pour éviter le choléra et autres maladies des mains sales.

De l’importance du lavage des mains

Un représentante de la Coopération britannique a souligné, lors de la célébration de cette journée en 2015, que le lavage des mains couplé avec la consommation d’eau potable et meilleures conditions d’assainissement, est un veritable bombardier contre le cholera, la diarrhée, les infections respiratoires igues et tant d’autres maladies des mains sales.

Quant à un autre représentant de l’Unicef en Rdc,il a signifié que les enquêtes sur la santé ont montré qu’un ménage sur six en Rdc, ne dispose pas de savon. En ville, 3 familles sur 10, ne se lavent pas les mains pendant les moments critiques, et en milieu rural, 6 sur 10. Le représentant de l’Unicef a souligné que la pratique de lavage des mains est essentielle pour la famille, et en particulier pour les enfants et vulnérables.

La principale cible de cette journée, a-t-il déclaré, ce sont donc les enfants, et notamment dans les écoles. Car, grâce à ce petit geste, le taux de morbidité infantile peut ètre réduit de moitié, a affirmé le représentant de l’Unicef.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse