Ce matin: Ouverture de la session ordinaire de mars 2016

par -
0 1005
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*La première session ordinaire du Parlement pour le mois de mars 2016 s’ouvre aujourd’hui mardi, au Palais du peuple, conformément à l’article 115 de la Constitution. Cette session s’ouvre en un moment particulier avec à l’affiche le dialogue politique national inclusif, convoqué par le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, et les différents scrutins électoraux

*Au cours de cette session, le Parlement devra répondre à certaines questions extérieures à la CENI. C’est par exemple les différents défis législatifs des élections qui exigent la révision de certaines lois essentielles telles que la loi portant identification et enrôlement des électeurs et la loi électorale

Par un communiqué lu au journal de 20 heures à la Radio et télévision nationale congolaise (RTNC), le Rapporteur de l’Assemblée nationale invite tous les honorables à prendre part à la cérémonie d’ouverture de la session de mars 2016. Une session qualifiée de tous les enjeux par certains, car elle devrait doter la Commission électorale nationale et indépendante (CENI) des lois nécessaires pour l’organisation des élections apaisées, libres et transparentes en République démocratique du Congo.

Un autre enjeu de taille lors de cette session, c’est l’organisation ou la convocation du dialogue politique national et inclusif par le Président de la République. Ainsi, comme pour les Concertations nationales, le Parlement sera au cœur du débat politique d’autant plus que c’est lui qui devra s’impliquer, à travers la diplomatie parlementaire, pour convaincre les uns et les autres sur cette participation.

Disons qu’au cours de cette session, les députés et sénateurs devront présenter leurs rapports de vacances, pour que des recommandations utiles soient faites aux institutions concernées, afin de conduire vers l’amélioration des conditions de vie du souverain primaire, le vrai détenteur du pouvoir. Cette session verra aussi la CENI, à travers son nouveau leadership, présenter son rapport.

Les préoccupations extérieures à la CENI

Au cours de cette session, il revient au Parlement de se concentrer sur les préoccupations identifiées et qui appellent des solutions extérieures à la CENI. C’est par exemple, les différents défis législatifs des élections qui exigent la révision de certaines lois essentielles telles que la loi portant identification et enrôlement des électeurs et la loi électorale. La première loi s’impose du fait de quelques incohérences constatées par rapport à la loi électorale.

En effet, la loi portant identification et enrôlement des électeurs datant de 2004, ne prévoit nullement l’enrôlement et le vote des Congolais de l’étranger, alors que la loi électorale elle, dispose en son article 5 que « le Congolais résidant à l’étranger qui remplit les conditions, titulaire d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité, peut participer à l’élection présidentielle, selon les modalités déterminées par la Commission Electorale Nationale Indépendante en matière d’enrôlement et de vote ».

La même loi électorale pose un autre problème en ses articles 115 qui stipule : « chaque circonscription électorale a droit à un nombre de députés égal au résultat des opérations suivantes : 1. Un quotient électoral est obtenu en divisant le nombre total d’habitants de la République Démocratique du Congo par le nombre total de sièges à pourvoir à l’Assemblée Nationale », l’article 145, alinéa 2 stipule : « le nombre de sièges à pourvoir pour chaque Assemblée provinciale varie entre un maximum de 48 et un minimum de 18. Il est calculé proportionnellement au nombre d’habitants de la province ». Il s’agit pour la CENI, des questions qui ne peuvent favoriser l’organisation urgente des opérations électorales et pour lesquelles le Parlement doit se prononcer en toute urgence.

D’autres inconnues qui appellent une large consultation sont notamment celles relatives aux 23.000 candidatures enregistrées aux élections provinciales. Il est question d’en établir une option pouvant apporter une réponse définitive aux candidats et aux électeurs, étant donné que ces élections ont été convoquées en fonction du fichier électoral en vigueur. A cela, il convient d’ajouter les listes de candidats qui ont été élaborées sur la base des anciennes alliances politiques, lesquelles sont entrain de connaître depuis peu, de sérieuses déformations.

Comme pour dire qu’au cours de cette session, sera évaluée la capacité du Parlement à accompagner la CENI dans l’organisation des élections, vu que 2016 est perçue comme une année essentiellement électorale. Ainsi, pour empêcher la CENI de développer des raisons extérieures à elle, le mieux serait de doter de cet organe technique des lois essentielles, pour la voir à l’œuvre. Sinon, lors de la session de septembre, nombreux sont les observateurs qui pensaient que le Parlement pouvait décréter une session extraordinaire, afin de permettre à la CENI d’organiser des élections. C’est à cet objectif que le Parlement veut arriver en alignant ces points très importants à son ordre du jour.

Le dialogue s’invite

Au cours de cette session qui s’ouvre, le dialogue s’impose comme une nécessité pour des élections apaisées. Ainsi, s’agissant des élections, le président de la Chambre basse, Aubin Minaku, lors de la clôture de la session de septembre 2015, avait exprimé la position de la Chambre basse du Parlement en ces termes : « l’Assemblée nationale a pris bonne note du fait que son excellence Monsieur le Président de la République a irréversiblement engagé notre pays sur la voie du dialogue, seul cadre approprié devant nous permettre d’aplanir nos divergences en vue des élections apaisées, de la base au sommet ».

Maintenant que de nombreux Congolais ont compris la nécessité, voire le bien-fondé du dialogue, il revient au Président de la République, au regard de ses prérogatives, de nommer un comité préparatoire. Celui-ci composé de la Majorité Présidentielle, de l’Opposition politique et de la Société civile, aura comme principales tâches de statuer sur l’ordre du jour, le lieu et la date de ce grand-rendez-vous.

(JMNK)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse