Ce jeudi à Kinshasa, MP : Les présidents des Ligues de jeunes en atelier d’appropriation

par -
0 321
De d à g, Jean-Claude Masangu et Ngoy Tshiswaka Dady, Présidents de l’UDCO et de la Ligue de jeunes du même parti
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le 15 novembre dernier, dans son discours sur l’état de la Nation devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, le Président de la République, Joseph Kabila Kabange a invité particulièrement les jeunes à participer massivement à l’opération d’enrôlement et de révision du fichier électoral, afin de se donner le moyen légal de décider de l’avenir de leur pays et de participer à sa gouvernance, plutôt que de servir éternellement de marchepied à des acteurs politiques qui, souvent, n’ont rien à proposer au peuple congolais, mais plutôt des comptes à rendre à ce dernier.

C’est en vue de rencontrer cette volonté du Chef de l’Etat que les différentes ligues de jeunes des partis politiques membres de la Majorité Présidentielle vont se retrouver demain jeudi, dans un hôtel de la place. Au-delà de ce discours, les jeunes vont réfléchir sur comment s’approprier ou capitaliser les faits et gestes des leaders politiques, afin de jauger la sincérité de leurs intentions. Nombreux sont les politiciens qui ne cessent de déclarer que les jeunes doivent se retrouver dans les instances décisionnelles. Mais comment y parvenir et que faire pour que cela soit une réalité et non un vœu pieux? C’est la raison même de cet atelier qui veut aboutir à l’applicabilité de ces intentions et des recommandations seront adressées aux concernés. Cette information a été donnée au Quotidien de l’avenue du Bas-Congo par M. Ngoy Tshiswaka Dady, Président de la Ligue de jeunes de l’Union pour le développement du Congo (UDCO), parti cher à Jean-Claude Masangu Mulongo, ex-Gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC). Soulignons qu’à cet atelier, les intervenants ont été tirés à la volée. Il s’agit de Thierry Monsenepwo de la Convention des congolais unis (CCU), Patrick Kanga du PPRD, le président de la Ligue du Palu, sans oublier l’intervenant principal de l’UDCO, Dady Ngoy Tshiswaka.

Pourquoi cibler les jeunes ?

A cette question, Dady Tshiswaka explique que la Rdc a près de 85 millions d’habitants et dont la jeunesse représente 68%. Et cette jeunesse a des atouts et des capacités requises pour se rendre utile et contribuer au développement du pays. « On doit mettre un terme aux slogans du genre : le jeune est l’avenir du pays, pour faire de ce jeune l’acteur de son milieu. D’autant plus que c’est en forgeant qu’on devient forgeron », dit-il.

En ce qui concerne particulièrement l’UDCO, il sied de souligner que le parti a connu des changements, surtout suite à la disparition de feu Baudouin Banza Mukalay, ex-ministre de la Culture et des Arts et Autorité morale de ce parti politique membre de la MP, mais qui a été remplacé par Jean-Claude Masangu, le 21 juin 2016. Au sein de l’UDCO qui met l’homme au centre de son action, avec un accent particulier sur les jeunes, il y a une dynamique au sein de la jeunesse du parti et plusieurs projets sont en pipe line sous l’impulsion du président du parti.

Au sujet des adhésions massives observées dans ce parti politique, le président de la Ligue de jeunes a expliqué que c’est la conséquence directe du travail qui a été fait en amont. En plus, Jean-Claude Masangu a adressé un message sincère et qui apporte l’espoir. C’est ce message qui a été intériorisé par la population, voilà pourquoi il y a des adhésions massives au niveau du parti. Entre-temps, l’UDCO a une équipe solide et dynamique qui s’assure que les militants qui ont adhéré soient nourris sur le plan idéologique.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse