Ce dollar bientôt contre 1.750 FC

par -
0 843
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Qu’est-ce qui se passe ? Le Franc congolais, très malmené ces temps-ci, est buté à un sérieux problème de sa stabilité : question de vie ou de mort. Et ça, c’est sur le dos du Gouvernement qui compte en son sein plus de 10 économistes.  Du véritable yoyo, faut-il constater penaud en voyant la monnaie congolaise courber l’échine, presqu’au quotidien, devant sa traditionnelle unité de mesure : le roi dollar américain.

D’aucuns iraient à la va vite condamner les dieux et les démons, surtout après  avoir enregistré le galop imposé sans merci du côté des stations-services. Ça, n’a pas été une bonne nouvelle du tout cette semaine, c’est le cas de le dire ! Qu’un litre de super augmente de 5% en février, avant de se voir encore augmenter de près de 5 autres début juin, soit environ 10% d’augmentation de prix de carburant à la pompe en 3 mois, avant une autre hausse imminente, c’est mal joué par Matata, mal négocié par Badibanga et bientôt dossier ingérable par Tshibala.

La théorie 1l = 1 $ est révolue, dans ce pays qui compte aussi du pétrole d’entre ses mille richesses, en dépit de ce qui entre par des frontières poreuses, qualité douteuse attestée. D’un jet d’œil rapide, un baril, soit  159 litres bruts, coûtait à cette même date du 8 juin 2017, à peine 45,3$ Us. Mais, c’est sage de sortir illico de ces coûts affichés de peur que les consentants surviennent avec des théories dans un tapage à ressusciter les morts.

C’est autant affreux, à moins de vendre une autre recette : si les pétroliers exigent dans leur structure des prix plus de 1700 Fc par litre, les changeurs de monnaie ne manqueront pas d’adorer bientôt le billet vert, le vrai, au taux de 1.750 Fc l’unité.  Et parmi les conséquences, les salaires ne suivant d’aucun iota la même trajectoire, le panier de la ménagère aura disparu demain plus qu’aujourd’hui, le transport en commun sera négocié au ‘’demi-terrain’’, … et, sans être un prophète de malheur face à ce chapelet d’exploits d’enfer, tout risque de basculer vers l’extrême intenable, dans un pays qui a un mal de production. Mais  pour les riches pétroliers, que la case brûle, peu importe !

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse