Carine B : « j’aime m’habiller sexy »

par -
0 1082
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans cette interview accordée à l’Avenir,  l’on peut retenir avec Mme Carine que la tenue vestimentaire n’est plus une affaire sacrée. C’est le moins que l’on puisse affirmer lorsqu’une dame, à moitié habillée, à son lieu de service, oublie toutes les bonnes mœurs et affirme changer de look ; tout simplement parce que, malgré sa grande taille et ses cinquante ans d’âge, elle veut se conformer à la jeunesse actuelle.

L’Avenir : Mme, quelle est votre accoutrement préféré ?

Carine : Je porte tout, de façon générale. J’aime les grandes griffes. Pagne, pantalon, jupe, body, Bazin,… j’aime toutes les couleurs aussi,… et aux pieds, je porte des talons, des gommes, des ballerines,  des babouches,… bref, j’aime m’habiller sans tabou. Je n’ai pas de restriction, même pour les sous-vêtements.

Quelles sont les critères, selon vous, pour se choisir son habillement ?

Lorsque vous aimez la mode, vous devez oublier de vous poser beaucoup de questions à ce sujet. Les choses évoluent, surtout avec le mariage des cultures. L’essentiel, c’est de porter quelque chose sur le corps et de se sentir dans sa peau.

Etablissez-vous une différence entre tenue de fonction, tenue de ville, tenue de service,… ?

C’est comme je venais de le dire, autrefois, on faisait trop attention à la tenue que l’on portait. Par exemple, un homme se rendait au mariage en costume, mais actuellement, il peut y aller en chemise pagne ou en body. Les femmes portaient des pagnes même à la fête. Actuellement, elles sont toutes en robes dos-nus, en jupe-veste ou en pantalon-veste. D’ailleurs, on enterre même les femmes vêtues comme des mariées… Tout ça pour dire que la tenue n’est plus sacrée comme avant. Les gens ont d’ailleurs tendance à porter de plus en plus léger. Il n’y a plus de différence, selon ce que je vois… et c’est ainsi que je me suis habituée aussi.

A l’époque de Mzee, les femmes mal vêtues étaient huées et conduites devant la Police. Comment appréciez-vous cela ?

Il ne suffit pas de dire qu’on les arrêtait. Mais qu’est-ce qu’on faisait d’elles après arrestation ? En plus, où est passée cette pratique ? Je vous ai dit que les hommes aiment voir la silhouette de la femme. Regardez comment les secrétaires sont habillées. Pensez aussi à une musique où les danseuses sont en robe de mariées,… autre temps, autres mœurs ! Actuellement, ne condamnez pas les hommes qui s’habillent comme des femmes ! Ceux qui arrêtaient hier, s’en plaisent aujourd’hui, à notre grande satisfaction.

On affirme souvent que l’accoutrement sexy est synonyme de basse mœurs. Qu’en dites-vous ?

Ça dépend de ceux qui l’affirment. Moi, je porte sexy pour garder ma jeunesse. Dans les aventures de Tintin, c’est de 7 à 77 ans. Avec les difficultés de transports, des marches à pieds, … il faut savoir en tenir compte. Et puis, disons-le, si vous vous habillez comme une carmélite, personne ne vous dira ‘’je t’aime’’ en route. La silhouette de la femme est une œuvre d’art qui plait aux hommes. Je sais que les hommes aiment cela et je le leur offre… (rire).

D’aucuns pensent que le mauvais habillement alimente le viol…

J’ai déjà entendu cela, mais je n’en ai pas été victime une seule fois. Tout dépend de ce que chacun veut lorsqu’il vous regarde, même s’il est vrai que certaines femmes le font dans le but de séduire les hommes. Un homme civilisé ne doit pas succomber parce qu’il a vu le ventre ou le dos d’une femme. Pire encore, un homme, violer une femme, c’est un argument du faible ! Lorsqu’une femme vous intéresse, il faut lui parler et non la violer. D’autre part, il y a des femmes habillées comme des religieuses mais qui se comportent très mal ; elles mènent la vie des prostituées. Par contre, d’autres s’habillent  légèrement, mais de bonne moralité… on dit d’ailleurs que l’habit ne fait pas le moine.

(MB)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse