Can/Gabon 2017: La RDC fait taire le Maroc et prend la tête du groupe C

par -
0 479
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Junior Kalonji Kabananga élu « l’homme du match »

Les Léopards séniors/football de la RDC ont battu, lundi 16 janvier, les Lions de l’Atlas du Maroc par un score étriqué d’un but à zéro inscrit par Junior Kalonji Kabananga à la 54ème minute après un centre tir de Firmin Mubele Ndombe mal renvoyé par le portier marocain. Il s’agit là de la première journée de la 31ème Coupe d’Afrique des Nations/Groupe C jouée hier à Oyem au Gabon. La première rencontre avait opposé les Eléphants de la Côte d’Ivoire, champion en titre de l’édition 2015, aux Eperviers du Togo. 0-0, les coéquipiers d’Emmanuel Adebayor ont tenu en échec les hommes de Michel Dussuyer. Quant à la RDC, le match a été durement solide pour les poulains de Jean Florent Ibenge qui, à la première période, n’ont pas pu bien maîtriser le jeu des Lions. Avec 9 corners, les éléments d’Hervé Renard ont largement dominé le match en termes de statistiques, soit 59% de la possession de balle contre 41 pour les congolais, 16 tirs dont 8 cadrés et 5 pour les Léopards avec 3 tirs cadrés. Qu’à cela ne tienne, les congolais n’ont pas lâché prise. Avec un bloc défensif très solide, les congolais ont contré tous les assauts  marocains. Et ce, grâce à l’expérimenté gardien Matampi Vumi Ley, qui a aussi loupé quelques occasions dangereuses du Maroc. Le buteur des Léopards, Junior Kalonji Kabananga, a été plébiscité « homme du match ». Un motif de joie pour le sélectionneur principal, Florent Ibenge, qui a préféré maintenir ce sociétaire d’Astana / Kazakhstan à la place d’Hervé Kage à la dernière minute de la remise des listes définitives à la CAF.

Du déroulement de la rencontre

Tout juste au début du match, soit dès la deuxième minute, l’attaquant du Maroc Boussoufa a tenté de tromper le gardien Matampi Vumi Ley. Heureusement pour les congolais, la balle va toucher la transversale et sera vite récupéré par Ley Matampi. Dix minutes durant, les Léopards de la RDC vont subir une lourde pression des Lions de l’Atlas. Dans les 30 minutes qui suivent, les Léopards tentent de se réveiller par quelques occasions ratées, dont celles de Cédric Bakambu et de Chancel Mbemba. 45 minutes cuites, la RDC finit au moins avec une bonne note, sans avoir encaissé le but. De retour sur l’aire de jeu pour la deuxième période, les choses changent un peu pour les hommes de « Ibenge coaché ». Le Maroc reprend la partie avec les mêmes intentions, mais rien de concret pour eux. A la 54ème minute, Firmin Mubele part en contre sur son côté gauche et tire dans la perche du gardien Munir. Ce dernier va dégager la balle et Junior Kabananga apparaît vite dans la surface et concrétise pour la RDC. 1-0, les Marocains semblent être déçus, mais ne désarment pas. Après ce but, la RDC enregistre plusieurs cas de blessures, notamment celles du capitaine Gabriel Zakuani, de l’ailier droite Fabrice Nsakala et du buteur Junior Kabananga. L’autre mauvaise nouvelle est celle de l’expulsion par carton rouge du remplaçant de Nsakala, Joyce Lomalisa de l’AS V. Club quelques minutes après son entrée. 14 minutes avant la fin du match, les congolais, à 9, ne désarment pas, mais sauvent l’honneur du pays. Le choix tactique de Florent Ibenge avec un seul attaquant en pointe n’a pas permis à Cédric Bakambu de se faire remarquer. Il sera remplacé par Dieumerci Mbokani Bezua. Enfin, les Léopards de la RDC gagnent et prennent la tête du classement avec 3 points devant la Côte d’Ivoire (1 point), le Togo (1 point) et le Maroc (0 point). Ils livrent leur deuxième match face aux Eléphants de la Côte d’Ivoire ce vendredi 20 janvier au stade Oyem.

L’après match

Après la victoire des Léopards face aux Lions de l’Atlas, le sélectionneur national de la RDC, Jean-Florent Ibenge Ikwange a, lors du point de presse d’après match, affirmé qu’il a rectifié la tactique de son équipe après la première mi-temps. C’est ce que rapporte Radio Okapi.

« On n’était pas bien au milieu du terrain. L’équipe du Maroc nous a poussés. On avait vu leur match et on savait qu’ils allaient pousser très fort au début du match. Il fallait qu’on fasse le dos rond. On a fait le dos rond toute la mi-temps », a-t-il fait savoir, tout en ajoutant : « On a rectifié en seconde période ».

Pour Hervé Renard, sélectionneur du Maroc, l’équipe nationale de la RDC était dans une dynamique qu’il a construite dans le temps.

« C’est là qu’il est important de travailler sur une période assez importante avec une équipe. C’est là où on peut la faire progresser. Et Florent, après avoir réussi à terminer 3ème de la CAN en 2015, a également réussi à remporter le CHAN 2016. Ce n’est pas rien, mais un énorme potentiel au niveau du football », a-t-il déclaré. De conclure que son équipe aurait dû beaucoup mieux faire que ce qu’elle a fait.

(Altesse Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse