Candidat président de la République: Shadary aligne un programme de 86 milliards de dollars Us

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En République démocratique du Congo en général et dans la ville province de Kinshasa en particulier, tout s’était arrêté de fonctionner, le temps de découvrir le programme quinquennal présenté par le candidat à la présidence de la République, Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin désigné par le président de la République, Joseph Kabila Kabange et Autorité morale du Front Commun pour le Congo (FCC). Contrairement à d’autres programmes présentés jusque-là par l’opposition et qui ressemblent à du vent ou à de la poudre aux yeux, celui du FCC est battu sur du solide. Il tire sa force des atouts de la République démocratique du Congo et du génie créateur des Congolais.

Il n’est pas l’expression de la volonté des autres ni des impérialistes ; mais relève des problèmes et des défis propres aux Congolais et que lui, une fois qu’il aura les suffrages des Congolais, se chargera de réaliser. C’est en fait, le programme du Front de la Victoire pour les Congolais qui attendaient depuis longtemps la résolution de la crise de légitimité et la passation civilisée du pouvoir entre un président sortant et l’entrant. Preuve que les Congolais doivent d’abord compter sur eux-mêmes, sur leur géni-créateur, sur leur savoir-faire, tout en fournissant un effort pour attirer des investissements privés qui ne manquent pas sur le marché international.

Du reste très applaudi par un auditoire acquis à sa cause, le candidat Ramazani Shadary a aligné un budget évalué à 86 milliards de dollars Us échelonné sur 5 ans. Il a insisté sur le fait que le vrai défi n’est pas celui de l’inexistence de ressources financières, mais la capacité du Gouvernement congolais à les mobiliser et à les canaliser vers le trésor public. Et ce programme sera approfondi par le prochain gouvernement à mettre en place après les élections, avec la charge d’approfondir les axes stratégiques et de présenter des actions détaillées.

Aussi ce montant de 86 milliards de dollars est-il réparti de la manière suivante : l’axe n°1 consacré au renforcement de l’autorité de l’Etat et à l’amélioration de la gouvernance politique (12 milliards de dollars Us) ; l’axe n°2 qui porte sur la construction d’une économie diversifiée et compétitive (56 milliards de dollars Us) ; l’axe n°3 relatif à la lutte contre la pauvreté et l’accès aux services sociaux de base (22,5 milliards de dollars Us) et enfin, l’axe n°4 qui concerne la réaffirmation du rôle stratégique de la Rdc (4,5 milliards de dollars Us).

Soulignons qu’à ces axes est attachée une vision, qui se fonde sur la valorisation de l’homme congolais, sa fierté et sa dignité au pays, en Afrique et dans le monde entier. Et ce, à travers l’assurance de la protection du citoyen et de ses biens par l’Etat, la garantie de l’emploi et le revenu suffisant, la garantie de l’accès aux services publics de l’Etat et de mettre l’accent sur l’importance stratégique de la République démocratique du Congo.

La Rdc a un budget de 6 milliards de dollars Us

Après la présentation de ce programme, nombreux sont les observateurs qui veulent savoir ce que sera la recette d’Emmanuel Ramazani Shadary, pour passer le budget de l’Etat d’environ 6 milliards de dollars Us aujourd’hui par an, à près de 17 milliards chaque année, afin d’attendre le montant de 86 milliards dans 5 ans ? En plus, les mêmes observateurs voudraient savoir pourquoi Shadary, jadis membre du gouvernement, n’avait pas conseillé l’Exécutif central, afin de porter les différents budgets au niveau de la vocation de grandeur de la Rd Congo en Afrique et dans le monde?

Même s’il dit assurer la continuité de Joseph Kabila Kabange, Shadary pense que la croissance du secteur minier, plus grand contributeur au budget de l’Etat dans les années 80 peut, grâce à l’inclusivité de l’économie,  faire de sorte qu’elle soit éparpillée à d’autres secteurs. En plus, il s’est engagé à lutter contre les antivaleurs qui favorisent le coulage des recettes. « Je m’engage à lutter contre le clientélisme, les abus du pouvoir, l’impunité, la corruption et la fraude », a promis le candidat Ramazani, lors de la présentation de son programme d’action, s’il est élu à l’issue des élections présidentielles du 23 décembre prochain.

Mais connaissant l’homme, surtout sa capacité à changer d’approches dans la lutte contre l’insécurité au pays, Shadary fera de sorte que ce programme se réalise et que le vécu quotidien du Congolais change sensiblement. Même dans la continuité de l’œuvre salvatrice de Joseph Kabila, Shadary ne manquera pas d’apporter le meilleur qu’il peut, afin de faire de la Rdc une puissance au cœur de l’Afrique.

Shadary qui s’est illustré en mettant un terme aux conflits Kamuina Nsapu dans l’espace Kasaï, le conflit pygmées-bantous dans le Tanganyika, sans oublier le conflit armé en Ituri, ayant obligé le déplacement massif des populations, ne manquera pas d’apporter sa recette, afin de mettre un terme aux tueries multiples et incessantes des terroristes de l’Adf/Nalu.  C’est le sens de sa promesse, selon laquelle, en plus de la réforme des FARDC, il s’est aussi engagé à « l’éradication totale des germes d’insécurité, particulièrement à l’Est du pays.

Désigné comme candidat du FCC, dont le président Joseph Kabila est l’autorité morale, Emmanuel Ramazani a fait le bilan des « années Kabila », dont il assurera la continuité. Soulignons que pendant ces années, le pays a été pacifié et réunifié, le candidat du FCC démontre que le taux d’alphabétisation est passé de 69 à 100%, que l’accès à l’eau et l’électricité est en hausse et que le taux de pauvreté est passé de 79% (2005) a 63% en 2014. « Je m’engage à valoriser (encore plus) l’homme congolais dans sa fierté et sa dignité ». Emmanuel Ramazani s’est aussi engagé « à créer plus de 100.000 emplois par an dans le secteur, grâce entre autres au secteur du tourisme, à partir de 2020…. à payer un salaire décent aux fonctionnaires de l’Etat, aux militaires et policiers, relancer la bourse mensuelle pour les étudiants, … ».

Les jeunes, la femme, l’éducation, l’agriculture, la construction des autoroutes à Kinshasa entre Kingabwa et l’aéroport de N’Djili, la réhabilitation des routes principales et de desserte agricole, la gratuité de l’enseignement primaire….font également  partie de ses priorités pour n’évoquer que ceux-là.  Bien avant le discours du dauphin, Emmanuel Ramazani Shadary, Lambert Mende, n°1 de la cellule de communication du FCC a rappelé que c’est le 08 août 2018 qu’il a été désigné, avant sa présentation aux Kinois au stade Tata Raphaël, suivi du dévoilement de son équipe de campagne. A trois jours de la campagne électorale, le moment était enfin venu pour que le candidat du FCC présente son programme. Lambert Mende a aussi adressé une sévère mise en garde à l’endroit de ceux qui, sans preuve aucune, allèguent que le Front Commun pour le Congo use et abuse des ressources publiques.

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse