CAN Gabon 2017

par -
0 594
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La FIFA en instance de se prononcer sur les six joueurs Léopards binationaux

* Florent Ibenge s’inscrit en faux contre la discrimination entre les joueurs pro et locaux

D’ici quelques jours, la Fédération Internationale de Football Association va bientôt se prononcer sur le cas de six de nos joueurs Léopards binationaux. C’est pourquoi l’entraîneur Florent Ibenge s’est abstenu de les aligner au risque d’écoper d’un forfait.

Ces six joueurs sont les suivants : Cedric Bakambu qui évolue en Turquie au club Bursaspor, Fabrice N’Sakala évoluant en Belgique au club d’Anderletch, Christ Mavinga qui joue en France à l’équipe de Stade de Reims, Jody Lukoki évoluant au Pays-Bas au sein de la formation de Pec Zwolle, Jordan Botaka évoluant également au Pays-Bas au sein de la formation de ex-Celsior de Rotterdam et Joël Kiasumba, joueur de Wohlen en Suisse.

Florent Ibenge s’inscrit en faux contre la discrimination entre pros et des locaux

Les Léopards ont joué et gagné péniblement leur premier match à Kinshasa contre l’équipe nationale malgache dans le cadre des éliminatoires de la CAN Gabon 2017.

La victoire congolaise fut certes très laborieuse. La presque totalité des joueurs alignés venaient des joueurs évoluant à l’étranger. Et d’ailleurs, les deux buts congolais étaient l’œuvre de deux joueurs locaux, en l’occurrence Mubele Ndombe et Joël Kimuaki.

En dépit de la victoire, le public kinois était rentré du stade assez mécontent surtout pour n’avoir pas vu évoluer les joueurs locaux qu’ils connaissent. Et les critiques ont fusé fustigeant les joueurs professionnels au profit des joueurs locaux, les accusant même de n’être pas très efficaces.

Suite à ces propos désobligeants, Florent Ibenge est monté au créneau pour dire que ces critiques n’ont pas un fondement logique. Il s’inscrit en faux contre la discrimination qu’on veut faire entre les joueurs professionnels et les locaux. Pour lui, tous sont des Congolais et on doit les encourager de la même manière car ils défendent tous les couleurs nationales de la République démocratique du Congo.

Plusieurs fois, Ibenge a toujours dit et redit que l’équipe nationale des Léopards est ouverte à tout le monde, pourvu qu’on soit bon techniquement et qu’on soit Congolais. Faire la discrimination entre professionnels et locaux est un faux problème, a-t-il dit.

Pas plus tard que le samedi 20 juin dernier, Omari et Ibenge ont pris l’avion pour Lubumbashi où se joue la phase finale. Ibenge est allé pour visionner tous les matches et dénicher des joueurs qui ont des talents cachés susceptibles de faire partie des Léopards dans les prochains jours. C’est la preuve qu’il n’a pas l’intention de ne privilégier que les professionnels, loin de là.

La compétition est encore longue

Pour rappel, les Léopards sont dans le groupe B avec Madagascar, l’Angola et la République centrafricaine. Les éliminatoires se jouent en six journées. La première journée s’est jouée le 12, 13 et 14 juin 2015 et la sixième et dernière se jouera le 2, 3, 4 septembre 2016 à Kinshasa.

La compétition est longue puisqu’elle s’étale sur 15 mois (soit plus d’une année). Pour ce faire, l’entraîneur a besoin d’avoir sous la main un grand nombre de joueurs parmi lesquels il pourra puiser ceux qui présentent de meilleures conditions.

Les Léopards devront faire tout pour avoir le plus de points possible. Car, dans chaque groupe, ne sera qualifié que le premier au classement du groupe. Ainsi, à la phase finale au Gabon en 2017, il y aura les treize premiers au classement de chaque groupe, deux meilleurs deuxièmes et le pays organisateur.

(D.L.)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse