Bunia: 29 ans après, l’Université du CEPROMAD d’Oscar Nsaman s’est agrandie

par -
0 838
Une vue de l’Université
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Elle passe pour une référence à Bunia, la capitale de la nouvelle province de l’Ituri. L’Université de CEPROMAD créée par le professeur Oscar Nsaman il y a 29 ans, a pris réellement de l’envol. Après ses débuts difficiles, l’institution s’impose comme un fleuron de formation des créateurs d’emplois. Elle demeure, surtout, un maillon fort du réseau des Universités du CEPROMAD dont le siège se trouve à Kinshasa/Masina.

« Nous sommes autonomes avec un agrément et une autorisation de fonctionner nous délivrés par le ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire », explique Envi Wa Avutia Jiscard, le Secrétaire général académique de l’Université de CEPROMAD/Bunia. Dans cette large concession qui accueille l’Unic au cœur de la ville de Bunia, on peut bien voir des nouveaux bâtiments en construction aux cotés de ceux construits aux premières heures de la création de cette université. L’esprit managérial continue à guider les disciples du maitre.

« Le professeur Nsaman O’lutu nous a laissé avec ces quatre bâtiments, aujourd’hui, on en a construit d’autres. Ce n’est pas fini, nous poursuivrons l’œuvre du recteur magnifique », ajoute l’Académique après une cérémonie électrisée de fin d’année scolaire de l’Ecole primaire et de l’Institut secondaire d’application du CEPROMAD. En plus de ces ouvrages, ‘‘Unic Développement’’ a, avec le concours de Lions Club Bunia,  offert au CEPROMAD un nouvel auditoire qui s’impose par sa modernité.

« La structure est chargée d’accompagner l’Université dans ses projets », raconte Marc Uzele, un des ressortissants de cette université. Elle réunit les membres du comité de gestion, les anciens de l’Unic et les étudiants soucieux du rayonnement de leur institution.

A Bunia, l’Université du CEPROMAD a également le cycle primaire comme à Kinshasa. Mais aussi, l’institut d’application du CEPROMAD avec trois sections à savoir la Pédagogie générale, la Commerciale et administrative ainsi que Technique et sociale. Dans le projet, il est prévu aussi de lancer la maternelle.

A l’Université de CEPROMAD Bunia, les étudiants sont tournés vers la création d’emplois. Pas étonnant de voir dans la ville plusieurs petites sociétés, mais aussi des organisations non gouvernementale et humanitaire. « Nous formons les créateurs d’emplois. Nous formons les gens qui savent se prendre en charge après les études », insiste le Secrétaire général académique. L’Unic est d’abord elle-même un centre d’apprentissage. Des recherches se font dans une grande bibliothèque qui va se numériser les mois prochains. A cela, il faut ajouter des séances pratiques qu’organisent à l’université, les différentes organisations nationales et internationales dans le but d’aiguiser le savoir des étudiants. A l’instar des Ong, la Fédération des entreprises du Congo (FEC) section de l’Ituri organise aussi de plus en plus des séminaires pour donner aux étudiants le goût des affaires. Parallèlement, l’occasion est donnée  également aux étudiants d’effectuer des descentes au siège de la FEC pour des travaux pratiques ou mieux assister aux échanges d’affaires.

L’Université s’adapte à l’environnement

Tout récemment, le Comité international de la Croix rouge a entretenu les étudiants de la Faculté de Droit sur l’importance du Droit international humanitaire dans une zone de conflit. La région de l’Ituri en proie aux attaques répétées de groupes armés a besoin de personnes qualifiées pour la sensibilisation de la population dans ce domaine crucial. L’Ong Justice Plus et même le Parquet de grande Instance de Bunia animent aussi fréquemment des séminaires à l’attention des étudiants. Une manière de dire que l’Université du CEPROMAD s’adapte à l’environnement et sait également répondre à la demande de la population.

La Faculté phare à l’Unic Bunia, c’est le Management et les Sciences économiques. Elle a quatre orientations : la Gestion financière, le Marketing, les Ressources humaines ainsi que l’Entreprenariat et Affaires. Outre le Management, on y trouve aussi la Faculté de Droit avec ses trois filières : Droit public, Droit privé et Judiciaire et Droit économique et social.  Et enfin, les Sciences sociales, politiques et administratives. Avec un effectif de 370 étudiants, l’Unic se place en deuxième position des institutions privées d’enseignement supérieur et universitaire de la nouvelle province de l’Ituri. Des étudiants viennent de partout.  De Bunia d’abord, de Mahagi, Aru, Irumu, Mambasa, Beni, Butembo et Isiro. Mais le gros lot vient aussi de plusieurs coins des provinces démembrées de l’ex-province Orientale.

«C’est le sérieux de nos enseignements et le résultat de nos produits sur le terrain qui attire du monde ici », affirme Drozo Alain, un ancien étudiant de l’Unic- Bunia qui prospère dans les affaires. Le corps enseignant est qualifié et vient également de divers horizons. Selon Envi Wa Avutia Jiscard, le Secrétaire général académique, son institution compte plusieurs professeurs venant d’abord du réseau des Universités du CEPROMAD, mais aussi d’autres Universités partenaires.

« Nous avons 12 chefs des travaux et un bon nombre d’assistants. La politique de l’Unic-Bunia est de retenir d’abord ses anciens étudiants brillants », assure l’Académique. A quelques jours de la clôture de l’année académique, l’Unic- Bunia a été frappée par le décès de son Directeur général, Jean-Emmanuel Kpaki Bura, une figure de proue du CEPROMAD et fidèle élève du père du management congolais, Oscar Nsaman. Sa disparition brutale a été un coup dur pour le CEPROMAD/Bunia et la province de l’Ituri. Lors de ses obsèques, le gouverneur Abdallah Pene Mbaka, les autorités politico-administratives, les notables de la province, les représentants de toutes les Universités de l’Ituri, ainsi que les étudiants lui ont rendu des hommages mérités.

Pour honorer la mémoire de ce grand bâtisseur, le comité de gestion a promis de poursuivre tous les projets avec la même détermination. Ainsi l’année prochaine, l’Unic- Bunia lance la Faculté des Sciences informatiques avec une seule filière : Gestion informatique. En plus, il est prévu la construction d’un grand amphithéâtre qui va contenir le laboratoire et la bibliothèque moderne. Bibliothèque qui sera à la fois physique et virtuelle.

En 2017, l’Unic-Bunia va souffler sur ses 30 bougies. Et le retour du père du management congolais est très attendu. Le professeur Oscar Nsaman verra comment son œuvre s’est transformée. Ça sera surtout un moment de communion entre le maître et ses disciples. Les professeurs et étudiants de l’Unic-Bunia demandent au gouvernement congolais d’honorer de son vivant cette icône du management congolais et de le soutenir dans le grand projet d’implantation du centre de promotion en management et développement.

(Depuis Bunia, Jeanrick Umande)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse