Bruno Mubenesha publie «l’ABC du mariage chrétien»

par -
0 348
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Bruno Mubenesha est pasteur de l’Eglise Cité Béthel. Il a écrit un livre de 87 pages imprimé aux éditions Média Creator 2017 à Kinshasa-Gombe. Ce livre est préfacé par le docteur Moustafa Shabani Stanis. Dans sa préface, le docteur Moustafa définit le mariage comme une institution divine et donne un certain nombre des critères objectifs qu’il faut observer. Malheureusement, ces critères ne sont pas toujours observés par ceux qui se considèrent à tort ou à raison comme des serviteurs de Dieu ou encore par ceux qui se disent chrétiens pratiquants.

L’auteur du livre, le pasteur Mubenesha invite les chrétiens mariés et célibataires à se procurer l’ABC du mariage chrétien pour connaitre un mariage heureux dans leur vie au lieu de perdre le salut à cause des plaisirs du monde. Son livre est subdivisé en quatre chapitres et une conclusion générale. Le premier chapitre traite de la définition du mariage et de son origine divine, le deuxième montre comment entrer dans un mariage au sens chrétien du terme, le troisième chapitre explique en quelque sorte la vie conjugale dans un mariage chrétien et les bénédictions divines qui en découlent. Le quatrième chapitre est une étude comparative, un parallélisme du mariage chrétien face aux autres formes de mariages   et leurs conséquences dans la vie.

Dans son avant-propos, l’auteur parle également d’un fléau social moderne qui ronge la société, il s’agit du taux de divorce qui ne cesse d’augmenter surtout en milieu urbain. Le pasteur souligne que ce fléau n’épargne pas les chrétiens et dirigeants des églises.

La cause des divorces dans des églises est à situer du côté des faux enseignements sur le mariage et les fidèles des églises chrétiennes sont souvent plongés dans la confusion la plus totale. Tout ceci par manque de connaissances (Osée 4 : 6). Avec le concours du Saint-Esprit, l’auteur entend guider par son livre, les chrétiens qui aimeraient vivre un mariage heureux en pratiquant les principes bibliques et non la coutume.

Le pasteur Mubenesha pense qu’il n’est pas facile de vivre un mariage chrétien dans un milieu coutumier pour la simple raison que la coutume et la bible ne disent pas la même chose.

Pour encourager les chrétiens et ceux qui sont encore dans le monde, le pasteur Mubenesha cite en exemple l’Evangéliste international Reinard Bonke qui avait pour slogan : « sauvons le monde par la bible » et alors conseille-t-il: « sauvons le mariage par la bible ». Il conseille aux chrétiens de considérer la parole de Dieu comme la seule solution à toutes les crises humaines.

Après la chute d’Adam et Eve explique-t-il, l’homme, au lieu de s’attacher à Dieu, s’est accroché à la coutume et au modernisme, toutes ces voies n’aboutissent qu’aux souffrances. Le modernise a vidé le mariage de toute sa valeur divine pour le remplacer par un contrat de mariage entre conjoints sans garde-fou, d’où le divorce.

Pour le pasteur Mubenesha, le mariage chrétien est une union entre un homme et une femme. Cette union est sanctionnée par le versement d’une dot aux parents de la conjointe sous la direction de la parole de Dieu (Gén 2 ; 24). Le mariage n’est pas un contrat à durée déterminée, c’est plutôt une union pour toute la vie et sous la conduite du Saint-Esprit dans l’attente de l’enlèvement de l’Eglise, explique-t-il dans son livre. Le mariage est un lien d’amour où les conjoints vivent en harmonie, l’un pour l’autre et sans intérêt égoïste.

Lorsque Dieu disait qu’il n’est pas bon que l’homme soit seul et qu’il lui ferait une aide semblable, il n’avait pas parlé de plusieurs aides semblables (Gén2 :18). C’est de l’homme que la femme a été tirée, il n’est pas dit que plusieurs femmes ont été tirées d’un seul homme. C’est pour dire que la polygamie n’est pas biblique (Gén 2: 21).

Comment entrer dans un mariage chrétien ?

A cette question, l’auteur répond que c’est par la prière que l’on peut commencer un projet de mariage. Recommandes ton sort à l’Eternel, tes projets réussiront (Prov 16 : 3). Le mariage commence par un engagement verbal envers une personne du sexe opposé, il est question de trouver une proposée qui accepte l’offre de mariage en toute liberté. Puis la nouvelle doit être connue par les deux familles et leurs églises respectives qui se mettent d’accord. Les futurs conjoints doivent se dire la vérité. Pendant le mariage, le mari doit aimer son épouse et celle-ci doit lui être soumise pour maintenir une harmonie dans le couple. La soumission envers un [être qu’elle aime n’est pas synonyme d’esclavage. C’est la beauté même du mariage. Le dialogue doit être permanent, les mêmes projets… Se soutenir dans les difficultés puis garder la foi chrétienne…

Soulignons que l’auteur de ce livre a plus de 20 ans dans le mariage, il est père de cinq enfants dont deux jumeaux. Converti au christianisme en 1990 à l’Eglise Béthel Bandalungwa, c’est là qu’il avait commencé à servir le Seigneur puis de passage à Béthel Kitambo en 1994, puis à Kananga et en 1997 a Béthel Bipemba à Mbuji-Mayi. C’est en 2006 qu’il avait ouvert Béthel Ndesha à Kananga.

(Alex Tutukala/Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse