Brazzaville : Le Roi Mohammed VI invité spécial du 1er sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement

par -
0 1095
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Invité spécial du Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement sur la Commission Climat et du « Fonds bleu » du Bassin du Congo auquel prendront part 16 chefs d’Etat de la région, le Roi Mohammed VI est arrivé samedi soir à Brazzaville, où il a été accueilli à sa descente d’avion à l’aéroport international de Maya Maya de Brazzaville, par le Président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso.

Le Roi Mohammed VI qui est arrivé pour la 2ème fois au Congo-Brazzaville, est le principal soutien international au « Fonds bleu » pour le Bassin du Congo, laquelle région est considérée comme le deuxième poumon de la planète après l’Amazonie. Le Royaume a été présent à la cérémonie de signature du mémorandum portant création du Fonds bleu pour le Bassin du Congo en mars 2017 à Oyo en République du Congo.

Cette initiative écologique a été lancée lors de la COP 22, organisée avec succès, en novembre 2016 à Marrakech. La participation du Souverain à ce Sommet est en parfaite symbiose avec la vision éclairée du Souverain concernant le Continent africain et témoigne son engagement effectif pour la préservation de l’Environnement.

Soulignons que le Maroc est un acteur engagé dans la lutte contre le dérèglement climatique. Cet engagement est perceptible à travers plusieurs initiatives et évènements organisés par le Royaume, dont le Sommet Africain de l’Action, organisé, à l’initiative du Souverain, en marge de la COP 22 et qui vise à mettre en place une stratégie continentale commune pour défendre les revendications africaines en la matière.

Le Maroc et le Congo sont liés par des rapports d’amitié solides et anciens, fondés sur une solidarité à toute épreuve et une ambition commune de consolider les relations bilatérales. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’ouverture par le Royaume d’une Ambassade dans ce pays frère.

Pour rappel, sa Majesté le Roi avait entrepris, du 21au 23 février 2006, une Visite à ce pays, marquée par la signature d’accords de coopération et de jumelage entre les centres hospitaliers universitaire (CHU) de Rabat et de Brazzaville et dans les domaines de la Pêche Maritime, de la Santé et de l’Agropastoral. Cette Visite Royale a également été marquée par le lancement d’une action médicale initiée par le Maroc en faveur de la population de la capitale congolaise.

Au cours de sa visite de travail et d’amitié en République du Congo, le Souverain et Denis Sassou-Nguesso, Président de la République du Congo, auront des entretiens bilatéraux. Sa Majesté le Roi, présidera la cérémonie de signature de conventions entre le Royaume du Maroc et la République du Congo.

Ce sommet de Brazzaville, nouvelle illustration de l’engagement du Roi en faveur d’une Afrique

La participation du Roi Mohammed VI au sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Commission Climat du Bassin du Congo (CCBC) et de son principal instrument financier, le Fonds bleu pour le Bassin du Congo, est une nouvelle illustration de l’action constante et de l’engagement infaillible du Souverain en faveur d’une Afrique résiliente aux changements climatiques et résolument engagée sur la voie du développement durable, indique une dépêche de la MAP, qui ajoute que cette réunion s’inscrit en droite ligne des conclusions du Sommet Africain de l’Action, organisé en novembre 2016 à Marrakech, en marge de la 22ème Conférence des Parties de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22), au cours duquel il a été décidé de la création de trois commissions destinées à répondre aux défis environnementaux qui se posent à l’Afrique, dont la Commission du Bassin du Congo, présidée par la République du Congo.

Cette Commission ambitionne de renforcer l’approche éco-systémique de gestion intégrée du massif forestier et des eaux du Bassin du Congo, second poumon écologique mondial et quatrième réservoir de biodiversité de la planète. Il s’agit, en l’occurrence, d’une transformation économique du bassin du Congo, d’une mono-économie fondée sur l’industrie du bois qui génère la déforestation, en une économie dé-carbonée diversifiée, fondée sur les grandes filières économiques et sectorielles inscrites dans les programmes de l’économie verte et de l’économie bleue. Prenant en compte la dimension «lutte contre la pauvreté» des populations établies dans le bassin du Congo, l’action de la CCBC porte notamment sur l’amélioration des voies de navigation intérieures, l’aménagement des ports secondaires, le développement du système de suivi hydrométrique et météorologique, la lutte contre les plantes flottantes envahissantes et les érosions, la promotion des énergies renouvelables, de la pêche durable, de l’aquaculture, de l’écotourisme, le traitement des eaux usées et des déchets solides déversés dans les cours d’eau et les océans.

La Commission Climat du Bassin du Congo vise, à travers notamment le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, à promouvoir «l’économie bleue» dudit Bassin, avec un principe de gestion communautaire et régionale qui implique douze pays (Angola, Burundi, Cameroun, République du Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Centrafrique, République démocratique du Congo, Rwanda, Tanzanie, Tchad et Zambie), dans lesquels seront développés des projets dans les secteurs clés de l’agriculture bio, l’écotourisme, l’artisanat traditionnel, l’énergie. L’objectif étant de renforcer les économies durables de la région et d’offrir une alternative à la déforestation.

Le Premier Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Commission Climat du Bassin du Congo et du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo vise la collecte des ressources destinées à financer des programmes et projets dans les domaines de l’économie bleue, l’économie verte et la lutte contre les changements climatiques. Cette rencontre de haut niveau sera ainsi l’occasion de faire le bilan des activités de la Commission Climat du Bassin du Congo et du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo et de permettre aux Chefs d’Etat d’endosser des outils nécessaires pour accélérer leur opérationnalisation en lien avec les attentes des Etats, du secteur privé, des populations et des partenaires techniques et financiers.

Le but est de passer rapidement à l’action conformément à l’esprit de la Déclaration de Marrakech (novembre 2016), après les différentes étapes franchies par le processus, notamment la Conférence des ministres à Oyo (République de Congo) en mars 2017, celle des ministres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale et de la Communauté de l’Afrique de l’Est à Brazzaville en octobre 2017, la réunion des ministres de la Commission Climat du Bassin du Congo à Bonn en novembre 20117, et la réunion de lancement de l’étude de préfiguration du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo en mars 2018 à Rabat. En somme, la participation de Sa Majesté le Roi au Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Commission Climat du Bassin du Congo et du Fonds bleu pour le Bassin du Congo confirme la volonté du Souverain de fédérer, à travers des projets intégrateurs, les efforts des pays africains, afin de mettre fin à l’injustice climatique et de renforcer la paix et la stabilité sur le Continent.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse