Blocage du dialogue: Kodjo active les bons offices

par -
0 1162
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après une journée particulièrement difficile, le facilitateur du dialogue a décidé d’ entrer en danse. Lundi, l’ opposition a pris  tout le monde de court en annonçant la suspension de sa  participation aux travaux de la cité de l’ Union Africaine.  A la base,  les violons qui ne se sont pas accordés à la commission thématique ” élections”  sur la séquence du scrutin à organiser en priorité après la refonte du fichier électoral.

La MP pense qu’ il faut absolument épurer les arriérer électoraux de 2006 et 2011 en commençant le troisième cycle de la base au sommet. Les opposants qui souhaitent l’ inverse en proposant l’ organisation prioritaire de l’ élection  présidentielle avant tous les autres scrutins n’ ont pas trouvé mieux que de sécher les discussions en commissions.

>> Lire aussi: Divergences à la commission »Élections » : She Okitundu «  Le moment est venu pour que le facilitateur entre en scène »

Points de vue diamétralement opposés, jusqu’ à la fin de la journée, les deux camps ne donnaient pas l’ impression de s’ accorder. C’ est dans ce contexte que le facilitateur s’ est invité dans le débat.

“Le facilitateur, Edem Kodjo informe l’ opinion tant nationale qu’ internationale que suite à cette suspension, des consultations ont déjà commencé entre les parties afin de créer les conditions  propices pour les reprises des travaux des commissions thématiques”, fait savoir l’ émissaire de l’ UA dans un communiqué dont copie est parvenue à www.groupelavenir.org

 

L’ intervention du facilitateur est la bienvenue à la majorité présidentielle. Interrogé sur ce blocage, Léonard She Okitundu, le porte-parole de la délégation de la MP expliquait la journée qu’ il était temps qu’ Edem Kodjo offre ses bons offices  pour ramener toutes les parties à la table des négociations.

Jean Pierre Kayembe

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse