Bilan médical du festival national de football des jeunes: Contrôle médical sans contre vérification

par -
0 251
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Organisé par la Ligue Nationale de Football des Jeunes, le Festival National de Football des jeunes a connu une première édition relativement difficile. Ce, depuis le mois de février, lors de l’annonce aux différentes institutions et public cible amoureux du ballon rond pour l’enregistrement des équipes. Lesquelles devraient participer au festival. Mais pour toute la République, seulement 10 équipes se sont fait enregistrer.

En 6 mois, la Ligue Nationale de Football des Jeunes a eu le temps d’examiner médicalement les jeunes athlètes pour déterminer de leur  éligibilité au festival. Les athlètes devraient donc se rendre à l’infirmerie. Zephyrin Kaninda Mukanya, Président de la Ligue Nationale de football des jeunes, dans une interview accordée au Journal l’Avenir à la finale du festival, soutient : « Nous avons confié la responsabilité  aux ligues provinciales et aux responsables des centres de formation… vous avez sûrement décelé des failles ; oui nous devons le reconnaitre ; c’est aussi notre travail de suivre la sévérité des éducateurs sur le contrôle de l’âge des athlètes par exemple… Quand on apprend à un enfant de tromper en termes d’âge, ça ne nous permet pas de faire le travail comme il se doit. Un garçon d’une catégorie Y ne peut pas évoluer avec une catégorie x par exemple. Sur les normes de football et au regard de la médecine du sport, ce n’est pas correct. Mais à la prochaine édition, nous serons rigoureux sur tous ces points ».

En effet, le Centre National de Médecine du sport est la servante de la Fédération Nationale de football Association. Elle devrait donc accompagner les personnes responsabilisées pour le contrôle médical. Car en termes d’éligibilité, il n’y a pas que les examens de détermination de l’âge de l’athlète. Les principaux examens devraient être basés avant tout sur les organes nobles du footballeur ; le cœur et les poumons. Le non-contre vérification des examens effectués par les responsables des ligues provinciales et par les responsables des centres de formation est une forte exposition au danger de la vie des jeunes athlètes.

Le docteur Gisèle du Centre National de Médecine du Sport, présente à la finale du festival a représenté le centre et y a été présente avec tout le staff médical. Elle a affirmé que les athlètes étaient passés au centre pour des consultations largement avant le début de la compétition.

Manifestement, tous les préalables relatifs aux différents contrôles médicaux ont été très disparates. La qualité des athlètes pour un futur du football fructueux ne pourra jamais être au rendez-vous, si les différentes compétitions  ne se contentent que du talent.

(Hana Kel)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse