Bientôt une conférence pour la paix au Maniema: Ramazani Shadary déterminé à mettre fin à l’insécurité à Kabambare

par -
0 386
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Bientôt il sera organisé une conférence sur la paix dans la province du Maniema. Cette annonce a été faite par les notables de Kabambaré après l’audience leur accordée par le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary. Et ce, suite à l’insécurité créée dans ce territoire depuis plusieurs mois par des groupes armés. Occasionnant des affrontements entre les forces régulières et les rebelles, aux conséquences incalculables contre la population de ce coin de la République.

Les notables du territoire de Kabambare et les présidents des Assemblées provinciales présents à Kinshasa ont échangé hier jeudi avec le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary sur l’éventuelle conférence sur la paix  qui sera bientôt organisée à Kindu, chef-lieu de la province du Maniema d’une part, et les conditions de travail des Assemblées provinciales d’autre part.

Comme on peut s’en rendre compte, depuis son avènement à la tête de ce ministère, Ramazani Shadary a carrément changé d’approche, voulant privilégier le dialogue à la force, partout où la violence était considérée comme mode d’expression. C’est ainsi que les bantous et les pygmées ont fumé le calumet de la paix à Tanganyika, sans oublier la fin de la guerre dans l’espace Kasaien, obligeant la CENI à pouvoir enrôler la population congolaise.

 « Nous sommes ici une délégation du territoire de Kabambare, certains résident à Kinshasa. Depuis quelques mois, le territoire souffre des affrontements entre les groupes armés et les forces régulières entrainant des pertes en vies humaines et des biens matériels. Aujourd’hui, les écoles et les dispensaires sont fermés, les gens sont en brousse », a expliqué Pierre Muzyumba, Député national élu de Kabambaré, au sortir de l’audience avec le VPM.  Et de renchérir que nous avons pensé que la situation était suffisamment grave  et qu’il fallait rencontrer le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité pour échanger avec lui sur sa vision et voir comment il peut apporte sa contribution pour  une paix durable. Quant à la réponse réservée par Ramazani Shadary, Pierre Muzyumba  a dit qu’il a été très attentif, parce qu’il connait la situation mieux que nous.  Et de soutenir qu’il est allé dans le même sens que nous, tout en optant pour le dialogue. A l’en croire, si nous suivons la voie des affrontements, il y aura des décès inutiles.

Au-delà des notables de Kabambare, le Vice-Premier ministre a aussi échangé avec  19 membres des Assemblées provinciales de la République démocratique du Congo. M. Augustin Kamwitu, président de l’Assemblée provinciale du Kasaï et chef de la délégation, a souligné à la presse que les Assemblées provinciales ne prennent pas part aux travaux de la conférence des gouverneurs, alors que les deux institutions gèrent  ensembles les provinces. C’est pourquoi, dit-il,  nous sommes venus lui remercie pour ça.

A l’occasion, les présidents des Assemblées provinciales ont aussi relevé les problèmes qui minent leur  bon fonctionnement. C’est ici qu’il a remercié président de la République qui va de l’amélioration en amélioration. « Aujourd’hui, il y a l’entrée des Assemblées provinciales dans la conférence des gouverneurs, afin de voir ce qui n’a pas marché et prendre des résolutions relatives aux gouvernements et aux Assemblées », dit-il, avant de soutenir qu’il a trouvé le VPM très réceptif et connait en détail le fonctionnement de chaque Assemblée provinciale, le problème qui se pose dans chaque Assemblée. Il nous a émerveillés. Pour lui, les Assemblées provinciales et les exécutifs provinciaux sont appelés à servir la population. Et ce, même si les Assemblées provinciales ont pour mission de contrôler les exécutifs.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse