BIAC : l’espoir renaît

par -
0 584
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Avec l’implication des députés nationaux

BIAC : l’espoir renaît

L’espoir renaît à la Banque internationale  pour l’Afrique au Congo (BIAC). Après la plénière de ce mardi 24 mai 2016, le Président de la Chambre basse du Parlement congolais Aubin Minaku Ndjalandjoko vient d’adresser des recommandations au Gouvernement en faveur de cette banque qui descendait déjà aux enfers.  L’heure est donc à un ouf de soulagement pour les 300.000 clients de la BIAC. Ci-dessous les recommandations claires de l’Assemblée nationale, à exécuter dans un  bref délai.

 

Assemblée Nationale

 RECOMMANDATIONS N°003 DU 24 MAI 216  SUR LA SITUATION

QUE TRAVERSE LA BANQUE INTERNATIONALE POUR L’AFRIQUE
AU CONGO
« BlAC»

L’Assemblée nationale,

Réunie en sa séance plénière du 24 mai 2016 ;

Vu la Constitution du 18 février 2006, telle que modifiée par la Loi n°11/002 du 20
janvier 2011, spécialement ses articles 100, alinéa 1er, 111 et 112 ;

.

Vu le Règlement intérieur, spécialement ses articles 7, 8, alinéa 18, 9 alinéas 3 et 7,
et 29 ;

Vu le Procès-verbal n°009/AN/SE/FEV/2012 du 12 avril 2012, adopté par la séance
plénière du 18 avril 2012, se rapportant à l’élection des Membres du Bureau de
l’Assemblée nationale;

Attendu qu’au cours de ses séances plénières du 18 et 20 mai 2016, l’Assemblée
plénière a examiné la question orale avec débat de l’Honorable Jean Lucien BUSSA sur
les difficultés que connaissent la Banque Internationale pour l’Afrique au Congo
« BlAC» et l’ensemble de ses clients, adressée au Gouverneur de la Banque Centrale
du Congo en date du 04 avril 2016 ;

Considérant les interventions et recommandations y afférentes;

. Vu la nécessité et l’urgence;

Recommande ce qui suit:

A. Au Gouvernement,

–      le remboursement, dans un plus bref délai, des créances de la Banque
Internationale pour l’Afrique au Congo « BlAC » arrêtées à 30 millions USD ;

B. A la Banque centrale du Congo:

–    la nécessité de cristalliser son indépendance, conformément à
l’article 176 de la Constitution et l’article 3 de la loi n° 005/2002 du
07 mai 2002 relative à la constitution, à l’organisation et au
fonctionnement de la Banque Centrale du Congo;

– de veiller à la protection des dépôts de 300.000 clients de la Banque
Internationale pour l’Afrique au Congo «BlAC» ce, conformément aux
articles 30 et 74 de la loi n° 003/2002 du 02 février 2002, relative à
l’activité et au contrôle des établissements des crédits;

–    la clôture de ce dossier, dans les meilleurs délais, par l’agrément
d’un repreneur crédible.

Aubin MINAKU NDJALANJOKO

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse