Benjamin Wenga : « l’OVD applique les techniques japonaises »

par -
0 367
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A l’Office des voiries et drainage OVD, dernier site de la série, c’est le DG Benjamin Wenga qui salue à sa juste valeur la coopération avec le Japon : « nous sommes en partenariat avec la coopération japonaise. Elle nous vient au secours en termes de renforcement des capacités en ressources humaines, entretien de différentes chaussées, et ressources matérielles ».

Parlant de la confirmation, l’ingénieur Directeur général affirme : « nos experts ont suffisamment reçu des formations de qualité de la coopération japonaise. Ils les ont assimilées, et nous appliquons les techniques apprises sur terrain. C’est d’ailleurs pour palper du doigt cette réalité que la mission de la JICA trouve sa justification ce jour en visite à l’OVD. Question de voir si les techniques sont respectées par l’OVD sur les chausses construites avec ou par le Japon ».

Avec reconnaissance, le patron de l’OVD voudrait voir pérennisée cette coopération. « Nous remercions la coopération japonaise, qui ne nous a jamais abandonnés depuis des années. Elle continue à être avec nous et, nous voulons qu’elle nous accompagne encore plus longtemps », a-t-il conclu, remettant l’équipe de la JICA entre les mains de l’un de ses directeurs pour la visite de terrains.

C’est le tour du propriétaire qui commence sur la ville. Deux sites ont été retenus et évalués : le boulevard Congo-Japon, à la hauteur de la 15è rue Limete, où l’OVD a apporté sa touche alors que le trafic intense enregistré sur ce lieu par des camions poids lourds altérait la qualité de la chaussée.

D’une extrémité à une autre, le convoi s’est déployé sur un chantier, celui de l’avenue Avenir, en construction mais dont les travaux sont très avancés, dans la commune de Ngaliema, non loin du Rond-point Kintambo Magasin. A première vue, les comptes sont bons.

Emmanuel Badibanga

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse