Beni-Butembo: Le CEPADHO préoccupé par le climat d’insécurité

par -
0 454
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le CEPADHO se dit vivement préoccupé par le climat d’insécurité qui prévaut en ces jours à Butembo et Beni. Cette insécurité caractérisée par les massacres des civils et les attaques contre les Forces de l’ordre devient de plus à plus inquiétant du fait qu’au côté des Terroristes ADF, le phénomène May-May gagne de l’ampleur.

A titre illustratif, dans la Ville de Butembo: au lendemain de la traque de la milice Corps du Christ sur le MONT Carmel, vers 23h00 la nuit de jeudi à ce vendredi 04 novembre un groupe armée (vraisemblablement des May-May) a pris d’assaut le Bureau du Sous-Commissariat de la Police de Furu, au Quartier Congo ya Sika, en Commune Vulamba.

Les rebelles y ont tué 2 policiers, blessé 2 et réussi à kidnapper un autre pour emporte à l’occasion les armes des victimes tuées. Avant de se retirer, ils ont détruit le Bureau de la Police. Ces rebelles présumés May-May ont opposé une farouche résistance au renfort de la Police et de l’Armée avant de se volatiliser dans la nature. Ce qui ravive psychose et terreur au sein des habitants.

De deux, en Ville de Beni, les terroristes de l’ADF et/ou leurs alliés ont fait incursion vers 11h00 de mercredi 02 novembre courant à Kididiwe II (à 12km-Est du Centre Ville) dans la contrée dite Mayangose. Ils y ont abattu dans son champ Mr Kambale Luvuno, agriculteur habitant de la Cellule Mabakou, Quartier Kanzuli, en Commune Bungulu.

De trois, en territoire de Beni, le soir de lundi 31 octobre dernier les mêmes terroristes ont opéré un véritable carnage dans les Villages Kitevya, Kalongo et Kisiki. Le dernier bilan de cette attaque fait état de 11 civils massacrés dont: 6 femmes, 4 hommes, et 1 enfant. Les derniers corps ont été retrouvés le matin de jeudi dernier à Kisiki. A ces morts, il faut ajouter 2 blessés, des disparus ainsi que le pillage des boutiques et Centre de Santé de Kitevya.

Eu égard à ce qui précède, le CEPADHO considère de très tendue et d’imprévisible la situation sécuritaire à Butembo et Beni. Cette organisation réitère son alerte selon laquelle à côté des terroristes ADF, Beni et Butembo seraient déjà infiltrés par groupes armés en perspective d’une nouvelle rébellion visant à renverser les institutions.

Le CEPADHO attire d’avantage l’attention du Gouvernement Central sur cette insécurité qui vise à déconcerter les Forces de l’Ordre et Défense. Il encourage l’Armée, la Police et la MONUSCO à plus de vigilance, de synergie et de célérité dans la traque des Forces Négatives actives dans cette zone. Et pour éviter la surprise désagréable, notre Structure appelle la population à plus de complicité avec les Forces et Services de Sécurité en vue de démasquer tout Conspirateur de la déstabilisation du pays pouvant partir de Beni-Butembo.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse