Beni: 14 otages massacrés par les ADF et 20 civils portés disparus

par -
0 135
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ce que redoutait le CEPADHO est malheureusement arrivé. En effet, les  civils kidnappés à Tubameme jeudi 02 août courant ont été exécutés par les ADF, leurs bourreaux. C’est au total 14 corps des civils, parmi lesquels 4 femmes et 10 hommes qui ont été retrouvés ce mardi 08 août à Tubameme, dans l’espace Mayangose, à l’est de la Ville de Beni.

Les personnes massacrées après leur kidnapping sont identifiées comme étant des habitants des Cellules Gbadolite et Munzambayi, au Quartier Boykene, en Commune Rwenzori, dans la Ville de Beni.  Après l’alerte sur la découverte des corps sans vie (vers 8h00 locale de ce mardi), les Forces de l’Ordre et quelques jeunes courageux se sont rendus sur les lieux et les corps ont été inhumés sur place vu qu’ils étaient déjà en décomposition.

Selon les informations parvenues au CEPADHO, les victimes avaient été surprises par les terroristes au champ, à l’huilerie, pendant qu’ils pressaient les noix de palme.  Des sources concordantes, nous apprenons que les ADF avaient amenés avec eux 3 enfants après avoir massacré les adultes.

Pendant ce temps, le CEPADHO vient d’être alerté sur le kidnapping de 5 autres civils à Kalingathe proche de Kalau, en localité Supa-Kalau, Groupement Buliki, Secteur de Rwenzo au sud-est de la Ville de Beni. Le fait se serait produit la nuit de lundi à ce mardi 07 août. Parmi les victimes, l’on mentionne Kambale Rondo Wilfrid dont le fils s’est confié aux Autorités ainsi qu’à notre Structure.

En dernière minute, nous venons d’être alertés du kidnapping de 15 autres civils depuis mardi 31 juillet. Les victimes seraient enlevées de leurs champs à Kegha, au nord de Ngerere, dans le Graben. Tous sont des habitants du village Buhesi en Groupement Isale-Bulambo, dans la Chefferie des Bashu, au sud-est du Territoire de Beni.

Ici on parle également des présumés ADF qui les auraient kidnappés. Certaines sources militaires dans la zone contactées par le CEPADHO confirment cette nouvelle. Pour l’instant, on ignore le sort des Otages. Cette Organisation qui compatit avec les familles éprouvées partage le désarroi de la population face à une sorte d’incapacité  de la part de ceux qui ont la charge de la sécuriser.

Elle en appelle les FARDC et la MONUSCO à plus d’efforts dans la traque et le démantèlement des ADF, surtout dans l’espace Mayangose qui se trouve être actuellement leur ventre mou (du fait qu’ils y ont déjà établis d’importants bastions).

Avec l’insécurité grandissante dans toute la partie orientale de Beni, du nord au sud les paysans ne savent plus accéder à leurs champs; seul l’Ouest du Territoire se présentait comme havre de paix et de sécurité et comme grenier pour les habitants de la Ville de BENI: seulement voilà, avec l’apparition de l’Ebola à l’ouest, l’asphyxie est patente et le désespoir gagne de l’ampleur au sein de la population. Une action urgente du Gouvernent Central et de la Communauté Internationale en faveur des populations de Beni est indispensable. En cette période électorale, l’urgence s’impose!

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse