Beau-père du confrère Jacques Muluba: Papa Albert Shambuyi Ngandu conduit en sa dernière demeure

par -
0 333
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La mort, cette coupe, passage obligé qui supplante toute l’ingéniosité humaine, a frappé depuis le 24 janvier à la porte des Ngandu, ciblant cette fois-ci le géniteur. Ce fut une pilule amère à avaler pour sa progéniture, la famille, les amis et connaissances trouvés hier à la 10ème rue de la commune de Limete. Fervent catholique, Papa Ngandu ne pouvait qu’être bien accompagné dans sa dernière demeure par une prière des chrétiens. C’est ainsi qu’une messe d’action de grâce a été dite, pour remercier Dieu, lui le maître de l’Univers, lui qui a donné Papa Albert et qui est venu le reprendre. Tout juste après la messe, des témoignages dans tous les sens : les amis et connaissances, la famille, les voisins du quartier et sa petite fille, tous ont venté les qualités intrinsèques de papa Albert. Un autre témoin a même indiqué que s’il lui était donné de déclarer quelqu’un saint, il l’aurait fait pour Papa Albert. Par la suite, il s’en est suivi l’oraison funèbre des Ngindu, mais prononcée par le collègue Jacques Muluba, lui aussi membre de cette famille par alliance.

C’est ici qu’on a découvert que Papa Albert Shambuyi Ngandu Mukendi est né à Tshimbulu, le 11 septembre 1941 dans l’ancienne province du Kasaï-Occidental devenue aujourd’hui province du Kasaï-Central.  Il était originaire de la province du Kasaï-Oriental, secteur de Kalele, village de Bakwa Kashila, territoire de Tshilenge. Marié à Mme Thérèse Miandabu, leur union a occasionné la naissance de 12 apôtres additionnés à 1 ramenant ainsi le nombre de sa progéniture à 13, dont 9 filles et 3 garçons. Bénéficiant d’une grâce divine au regard de l’éducation infligée à ses enfants, Papa Albert quitte cette terre des hommes en laissant 21 petits fils.

Soulignons que Papa Albert a étudié et il a fréquenté l’école normale à Tshimbulu. Comme activité professionnelle, il fut agent administratif à la base de Kamina de 1962 à 1964. Mécontent du traitement des blancs infligés aux noirs au travail, il décida d’abandonner l’administration en 1964. Il se lança désormais dans son business personnel, le commerce au point d’atteindre l’âge d’or dans ses affaires. Pour ceux qui ont fréquenté la ville de Mwene-Ditu, l’Etablissement Shagam est resté une référence, un prototype de réussite dans el commerce, une profession qu’il embrasse jusqu’à la fin de sa vie. Dans le domaine sportif, Papa Shambuyi a aussi été une référence. Il adorait le football. Ancien joueur d’Anglebert, il était à Kinshasa membre du comité de l’AS Bilima à une certaine époque.

Sur le plan politique, disons que Papa Albert était membre de l’UDPS ; il a d’ailleurs présidé la cellule de l’UDPS Tshangu. Fervent catholique, il était également un passionné de la lecture. Malgré ce parcours élogieux, Papa Albert a été contraint par destin de changer d’adresse.  Pour les enfants de Papa Albert, ils lui disent merci pour leur scolarité, parce qu’il leur a appris le sens de l’altruisme et de l’amour fraternel, pour avoir été un père qui savait encadrer, c’est-à-dire recourir à la politique de la carotte et du bâton quand il le fallait, une politique qui les a façonnés, permettant au Ngandu de ne pas être les derniers de la société, car tous ont une référence vitale.

Comme ça se fait à chaque deuil, les amis et connaissances, la famille, les associations, les établissements publics, les syndicats, etc. étaient tous là pour déposer leurs gerbes de fleur et ce, avant la levée du corps vers la Nécropole entre Ciel et Terre. Adieu Papa Albert Shambuyi Ngandu et que ton âme repose en paix !

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse