BD Animée « Bana Boul » réussit son rendez-vous de Kintambo

par -
0 656
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans un style adapté aux réalités de Kinshasa, la bande dessinée animée « Bana Boul » a rencontré un franc succès le week-end, dernier dans la commune de Kintambo à Kinshasa. Plusieurs participants étaient venus suivre la protection avec la nostalgie de la précédente saison. Ils ont redécouvert  les « Bana Boul » dans un nouvel univers, celui de la télévision. Dès  le premier épisode intitulé Sonacou, Pitcho est derrière la caméra et Dadou apparait au petit écran.

Il annonce la couleur : « nous sommes heureux de vous revoir après de nombreuses années ». Ce, poursuit-il, après que nous ayons fermé notre église. Les fidèles sont à présent rétrogrades. Certains se sont adonnés au piratage des dvd et d’autres sont devenus des malfrats. Mais, nous avons prié Jésus-Christ et sommes de retour dans vos maisons avec un nouveau concept, « TV na biso ».

Cette entrée en matière en lingala avec quelques mots dits dans un français plutôt boiteux à presque aussitôt rempli la salle obscure de fous rires. Ainsi, dans presque tous les épisodes suivant, l’on a vu les « Bana Boul » évoluer dans la sphère de la télévision. Ils parodient les programmes télévisés locaux qu’ils rebaptisent. Ce, partant du JT, le cas du premier épisode susmentionné, jusqu’aux publicités en passant notamment par le jeu Génies en herbe, les émissions chrétiennes à téléphone ouvert et les chroniques musicales.

Même lorsqu’ils évoquent des sujets sérieux comme l’indépendance dans Spécial Lipanda, Dadou, qui joue au journaliste, trouve le moyen de glisser une boutade. En effet, prêt à recevoir à l’occasion ses hôtes, parmi lesquels Kasa-vubu et Lumumba, on l’entend fredonner un extrait d’Indépendance Cha-Cha dans une version unique.

L’humour qui reflète la télévision congolaise !

Ce petit jeu de mot ne passe pas inaperçu, le public réagit en riant. En clin d’œil évident à la saison 1 avec notamment la participation de sœur Lachou dans Prière Sir commande, parodie des émissions chrétiennes à téléphone ouvert. Comme c’est le cas dans certaines d’entre elles où des hommes de Dieu se proposent de prier en direct pour les téléspectateurs, Dadou fait de même accompagner du frère de Dieu m’a donné des yeux pour voir et de la sœur Nzapengabo.

En effet, Bana Boul propose les savons « safuderm » et « Anti-Tshoko ». Le premier est fait à base de noyau de « safu » d’où le nom « safuderm ». Tandis que le second à son opposé, a la vertu de « noircir » car il est « anti-tshoko » ou anti-décanté. Fait à base de braise, il a comme vertu spéciale de garantir une « beauté ténébreuse ». Des éclats de rire contagieux se sont répandus dans la salle, lors de cet épisode où il est également question de la  boisson Kwiti kwiti dont un seul  bouchon suffit pour rendre ivre-mort qui se hasarde à la boire.

Les participants veulent encore une nouvelle date

Du premier au dernier, pas un seul épisode de « Bana Boul » n’a laissé la salle Monalyse de marbre. Offert comme plat de résistance, le dessin animé de Hallain Paluku a été précédé de quelques trois autres réalisations locales du même genre  notamment Tansia de Grace Nzolo et Kinoizeries de Bruno Luya. Plutôt à vocation pédagogique, le premier épisode de Tansia était une sorte de leçon sur l’hymne national. Quant à « Kinoizerie », à l’instar de « Bana Boul » reste dans le registre de l’humour avec des dialogues en lingala. Pour celui-ci aussi le rire était au rendez-vous.

Plusieurs des enfants interrogés par les dépêches de Brazzaville au sortir de la projection, ont affirmé avoir passé un agréable moment. Claudia, adolescente, Galie, 10 ans, Barack âgé de 5 ans à qui nous avons demandé quel épisode ils avaient aimé le plus ont unanimement répondu : « tous ». Et, ils n’étaient pas les seuls. Ortie, trentenaire est allée jusqu’à nous confier : « cela va sans dire, la saison 2 est bien meilleure que la première.  J’ai beaucoup aimé » Pour sa part, Espérance, la cinquantaine révolue, venue accompagner sa fille et sa petite fille a trouvé le contenu plus adapté pour les adolescents et les adultes que les enfants.

(OM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse