Bavure de Walikale: Une enquête indépendante est obligatoire pour établir la responsabilité de la Monusco

par -
0 647
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les  autorités  provinciales et  la Société civile du territoire de Walikale au Nord-Kivu  accusent  depuis près d’un mois  les forces de la Monusco  d’avoir tué  cinq personnes lors d’une offensive unilatérale  des soldats de la paix contre les  groupes armés le lundi 5 octobre, dans les localités  de Musanga et Minova. Des accusations qui sont rejetées catégoriquement par la Monusco.

Dans une intervention  médiatisée, le Gouverneur du Nord-Kivu avait déclaré que  lors de cette offensive, des bombardements qui devaient viser les groupes armés sont tombés sur des civils.  Le bilan avancé par Julien Paluku  Kahongya faisait état des cinq civils tués.

Depuis lors, les  éclaircissements  fournis  par la mission des Nations Unies  pour la stabilisation de la RD Congo (MONUSCO)  à  cet effet n’ont tourné qu’au dos du canard.

Selon la Monusco, cette opération dans les localités de  Musanga et  Minova au Nord de Pinga, dans le territoire de Walikale, était une réponse aux exactions des groupes armés.  « Ces villages ont été incendiés, pillés, et face à ces exactions répétées, et au regard de notre mandat de protection des civils, nous étions obligés de voir comment mettre fin à ces exactions ».

A Walikale, Ilot supposé de stabilité, le bureau d’études et d’appuie au développement de Walikale (Bedewa)  déplore l’intensification d’un climat de crise de communication  et de méfiance  entre civils et casques bleus déployés dans cette région en proie aux groupes armés.

Malgré différentes  réalisations de la Monusco  dans cette région,  les populations de Pinga, Musanga et Minova ne posent leur serment que sur le départ des forces de la Monusco  accusées  d’avoir enlevées la vie à leurs frères.

De ces allégations de tout bord et les défenses de la Monusco, tout comme le Gouverneur Julien Paluku, le Secrétaire exécutif du Bedewa  s’est prononcé  le weekend dernier pour des enquêtes indépendantes.  Prince Kihangi  qui faisait parti de la mission conjointe estime que ce n’est que cette dernière qui pourrait éclaircir l’opinion dans cette bavure qui risque de déstabiliser Walikale. Selon lui, des  recommandations ont  été fournies à qui de doit (la Monusco), mais  sans une quelconque  réponse aux populations.

La Monusco disposée aux enquêtes

De cette controverse  qui risque de coûter cher à l’ONU, le porte-parole militaire de cette mission onusienne en RDC a laissé entendre vendredi à Goma au cours d’un briefing avec la presse que la Monusco est disposée aux enquêtes, si c’est ce qu’il faut.

Comme  tout au début de cette crise, le Lieutenant-colonel  Martin Amouzoun  est revenu sur les résultats de la mission d’évaluation conjointe avec les autorités provinciales  qui s’était rendue à l’hôpital de Pinga.

Des résultats  selon  lesquels  à part  le seul combattant tué par les  forces de la Monusco  dans  l’opération, aucun mort n’a été signalé, des  populations  avaient  témoigné que des blessés  sur place  n’étaient  pas de Mukanga ni de Minova, comme le faisait croire une  certaine opinion désinformée. La mission n’avait vu des morts ni des tombes de ces cinq personnes communiquées  par l’autorité provinciale  et la société civile. Mais au  Bedewa, l’on insiste que ces corps existent et n’ont encore pas été enterrés.

A Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, l’opinion murmure  cette  affaire  avec  objectivité. Tout en n’excluant pas qu’il est probable que les accusations portées contre la Monusco ne soient fondées, elle s’étonne cependant  que les résultats de la mission conjointe d’évaluation dépêchée à Pinga soient unilatéralement livrés par l’accusée dans un cadre réduit.

De cette crise de confiance, la notabilité de cette région craint que les populations ne portent confiance aux  groupes armés qui tous se disent défenseur des intérêts du peuple dans la région.

(Pascal Mulegwa/ Goma)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse