Basket-ball: Tourbillon s’est racheté face à Kola 67-32 hier à la Liprobakin

par -
0 275
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

-A suivre M. Liberté-Héritage ce mercredi

Jadis une des grandes équipes du pays et de Kinshasa en version féminine, l’équipe de Tourbillon a du mal à retrouver sa place au soleil dans la hiérarchie du basket-ball, aussi bien à Kinshasa qu’au niveau national. Cela se vérifie aisément dans l’actuelle édition du championnat de la Ligue provinciale de Basket-ball de Kinshasa ‘’Liprobakin’’.

En effet, après plusieurs journées de compétition, l’équipe de Tourbillon n’a pas su défendre sa renommée. Elle végète au bas de l’échelle. Elle a enregistré pas mal de défaites dont la dernière remonte à dimanche. Les grands clubs ne meurent jamais. C’est le cas de le dire pour l’équipe de Molokaï. Après une année d’absence, cette dernière équipe a refait surface cette saison. Début catastrophique, mais petit à petit, elle retrouve son mordant.

Hier dimanche 26 mars au stadium des Martyrs, Molokaï était opposé à Biso na Biso. Au finish, les gars du village Molokaï ont pris le dessus en s’imposant 71-54. En lever de rideau, Hatari a croisé le fer face à Tourbillon en version féminine. Comme l’avait prédit L’Avenir, le choc Hatari-Tourbillon qui autrefois était très alléchant, a perdu de sa saveur du fait du rajeunissement de l’effectif de ces deux équipes. Cela s’est manifesté encore lors de la confrontation d’hier. Dépourvus de grands talents comme jadis, ces deux clubs n’arrivent plus à produire du grand basket. Au dernier coup de sifflet, Hatari s’est imposé logiquement 52-37.

Ci-dessous le bilan complet du week-end :  

Vendredi 24/03/2017

  1. Héritage-CSM (M) : 66-58
  2. SCTP-ISTA (M) : 71-60

Samedi 25/03/2017

1.INSS-Yellow Stars (D) : 127-23

  1. Bel’Air-M. Liberté (M): 100-45

Dimanche 26/03/2017

1.Hatari-Tourbillon (D) : 52-37

  1. Biso na Biso-Molokaï (M) : 54-71

(Antoine Bolia) 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse