Basket-ball, Eliminatoires Afro-basket dames 2017: La RDC se qualifie dans la douleur

par -
0 290
Une vue d’un match de basket-ball des filles
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

-Samedi, les fans ont vécu un cauchemar de plus de huit heures pour assister au match

-A la Liptobakin,  Molokaï plus fort que CSM 67-28

Décidément, l’on aura tout vécu en République Démocratique du Congo, un grand pays au cœur de l’Afrique.  D’aucuns disent même un sous-continent. Malheureusement, le pays continue à vivre des choses qui ternissent son image et qui font que ce beau pays au cœur de l’Afrique ressemble curieusement  à un colosse au pied d’argile. Une preuve éloquente a été administrée aux observateurs avertis le week-end lors des éliminatoires Afro-basket dames 2017 pour la zone Afrique Centrale.

*Sauvegarder à tout prix l’honneur et le prestige de la RDC

D’emblée, les lecteurs assidus du journal L’Avenir, n’ignorent que  les éliminatoires Afro-basket dames 2017 pour la zone Afrique Centrale étaient reportées suite aux problèmes administratifs qu’avait connus la RCA. Cette dernière avait écrit à Fiba/Afrique pour lui faire part de cet état des choses. Et à son tour, la Fiba/Afrique avait écrit à la Fédération de Basket-ball du Congo ‘’Fébaco’’. Finalement, ces éliminatoires étaient confirmées le week-end. Elles ne devaient concerner que la République Démocratique du Congo, pays hôte et la République Centrafricaine. Ce sont seulement ces deux pays de la zone qui avaient confirmé leur participation. La RDC et la RCA devaient donc se croiser en aller et retour pour une qualification à la phase finale d’Afro-basket prévue au mois d’août 2017 à Bamako au Mali.

*Un cauchemar de plus de huit heures pour assister au match

La phase-aller devait se jouer le samedi 17 juin et la manche retour, le dimanche 18 juin à l’Institut français (Hall de la Gombe). Samedi, les fauves de Bas-Ubangi de la RCA ‘’dénominations des joueuses’’ sont arrivées dans la capitale aux environs de midi. Le match, selon  le programme qui nous était transmis, devait se jouer à 14h00. Pour ne rien rater comme petits détails, l’on se pointa sur le lieu à 13h30. Premier constat, aucun signalement qu’il y a compétition sur le lieu. Renseignements pris, les enfants de cette institution avaient examen à passer. Il n’était donc pas possible que le match se joue là mais plutôt à l’école belge juste à côté.

Arrivé à l’école belge, l’on va constater un vide total concernant la compétition. Par la suite, l’on verra la présence de quelques membres de la Fébaco dont le président Boni Mwawatadi. Quant au terrain où devait se jouer le match, il n’y avait pas des panneaux et le terrain  n’était pas tracé. Petit à petit, l’on a vu venir des confrères, d’autres membres de la fédération et les férus de la discipline. Le traçage du terrain se passait sous les yeux de tout ce beau monde pendant des heures et des heures. Enfin de compte, on fit déplacer les panneaux qui se trouvaient à l’Institut Français vers l’école belge. Finalement le match a démarré vers 21h00 passées. Les Léopards s’imposent 67-53. C’est donc vers 1h00 du matin que bon nombre des journalistes dont certaines consœurs sont arrivées à domicile au péril de leur vie respective rien que pour bien informer les sportifs congolais.

Comme on le voit, pareille mésaventure ne pourrait jamais arriver si le pays s’était doté d’un Palais des sports. La sonnette d’alarme était lancée par la presse sportive depuis l’an 2016 qu’en 2017, la Fiba/Afrique n’admettra plus qu’un match se joue en plein air. Mais voilà où nous  en sommes aujourd’hui. Est-ce vraiment la RDC comme pays mérite-t-elle ce déshonneur ?

Sauvegarder à tout prix l’honneur et le prestige de la République Démocratique du Congo, tel devra être le leitmotiv de tout congolais aimant ce pays. Dans le fait, cela doit se traduire par l’image positive qu’on doit véhiculer dans les actions qu’on pose.

*A la Liprobakin, Molokaï plus fort que CSM 67-28

Deux matchs de la Ligue Provinciale de Basket-ball de Kinshasa ‘’Liprobakin’’ s’étaient joués le vendredi 16 juin et ont donnés les résultats ci-après au Stadium des Martyrs :

  1. CSM-Molokaï (M) : 28-67
  2. Terreur-J& A (M) : 67-57.

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse