Bakolo Music international: Le Grand retour

par -
0 536
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Lors d’une conférence de presse tenue hier 21 juin et un concert dans la soirée, les pionniers de la rumba congolaise des années 40-50 ont marqué véritablement leur retour sur scène, avec un single : « Ngange » et un court-métrage sous le titre : « Basekwi ».

Deux informations ont été annoncées, au cours d’une conférence de presse au Centre Wallonie Bruxelles : il s’agit de la sortie officielle du film-documentaire « Basekwi » et du lancement du single « Ngange » (féticheur, en dialecte teke), du groupe de Wendo Kolosoy « Bakolo Music international ».

Retraçant l’historique de ce groupe devant  Michel Missy (le musicien) et une des danseuses Isabelle Mosambonda, Jeanne Vu Van, manager a déclaré : « le grand Wendo Kolosoy, disparu en 2008, avait prédit que ses musiciens feraient une dernière tournée internationale à l’âge de 80 ans. Sous la protection des féticheurs de Kinshasa, Bikunda, et son orchestre ont donc repris du service. Il leur reste un rêve à accomplir… ».

Resté actif sur les scènes kinoises où il est immensément respecté, le groupe cher à Wendo Kolosoy n’a jamais cessé de composer de nouvelles rumbas. Et, suivant l’oracle de Wendo, ils n’ont jamais cessé de jouer et de répéter, inlassablement depuis 10 ans, malgré́ les aléas de la vie kinoise et l’âge de leurs artères. Ils ont retrouvé le chemin des studios pour y graver des chansons au moyen d’instruments aussi usés que leur talent est intact.

Les sept membres de “Bakolo Music International” sont les derniers garants d’un héritage qui se dilue à mesure que les anciens disparaissent.

Le dernier souffle de vie !

Pour la petite histoire a-t-on appris, l’orchestre est actuellement formé par 7 gourous. « Le leader, Nzoku Mo Kobuele, dit Bikunda, a débuté la musique dès l’âge de 14 ans, jouant des maracas aux côtés notamment de Franco. Initié à la guitare par le fameux Henri Bowane, Bikunda a joué avec les plus grands et dans les meilleurs studios de Kinshasa. C’est lui qui, à la demande de Wendo, rassembla des musiciens pour créer Victoria Bakolo Music International, devenu plus tard Bakolo Music International.

Désormais, les pionniers de la rumba congolaise veulent jouer à la vie, à la mort, d’autant plus que protégés par leurs fétiches et guidés par le songe de Wendo Kolosoy : leur dernière tournée internationale, à bientôt 80 ans pour certains, c’est maintenant.

 

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse