Baisse des recettes: Matata demande aux ministres de prendre des mesures conséquentes

par -
0 712
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une baisse des cours des matières premières est observée sur le marché international. Cette situation risque de conduire la Rd Congo à des sérieuses difficultés. Voilà pourquoi le Premier ministre Matata Ponyo a demandé à ses ministres, surtout ceux qui ont la charge de la gestion du budget de l’Etat de prendre les mesures qui s’imposent pour prévenir tout dérapage qui résulterait de cette baisse des devises.

Comme chaque lundi, la réunion de la Troïka stratégique n’a pas dérogé à la règle. En effet, le Premier ministre Matata Ponyo a réuni hier les membres de cette structure afin de débattre sur la dernière conjoncture économique et les perspectives d’avenir. Pour Modeste Bahati Lukwebo qui à l’occasion a fait le porte-parole, cette réunion présidée par le Premier ministre a porté essentiellement sur l’économie nationale et internationale.

Sur le plan international, la réunion a noté qu’il n’y a pas beaucoup de changements, mais il s’observe un raffermissement du dollar par rapport à l’Euro et au niveau de la croissance économique au niveau des Etats-Unis d’Amérique, il y a une nette amélioration, mais également la baisse de changes. Par contre, explique le ministre, au niveau européen, il y a la croissance qui n’a pas connu de modification à la hausse.

Pour ce qui est de l’économie intérieure, il s’observe que tous les indicateurs macroéconomiques sont sous contrôle. A l’intérieur, les projections en ce qui concerne le taux de croissance restent les mêmes, c’est-à-dire que si nous suivons le même rythme, nous pouvons réaliser un taux de croissance à deux chiffres, soit aux alentours de 10.3 ou 10.5.

Au sujet du taux d’inflation sur le plan national, la Rdc est en dessous de 1%, soit 0,65%. Sur certaines places comme Kinshasa, il y a une légère montée allant jusqu’à 0,770%. De manière globale, souligne le ministre, sur l’ensemble du territoire national, on est en dessous de 1%.

Pour ce qui est du taux de change, il n’a pas beaucoup varié par rapport à la semaine passée. Au taux interbancaire, le dollar américain se change contre 924 FC et tandis qu’au marché parallèle, il se change à 932 FC. Que ce soit les céréales, il y a une baisse, mais aussi les produits miniers comme le cuivre qui a connu une baisse sensible allant jusqu’à 5.170 dollars Us la tonne métrique. Il en est de même pour le cobalt qui ne bouge pas, mais cette fois-ci, il est passé de 31.269 dollars Us à 30.150 dollars Us la tonne métrique. Ce qui constitue une baisse significative.

Dans cette même dynamique, l’or a également connu une baisse sensible. Ce qui a amené le Gouvernement à prendre certaines mesures de précautions dans la mesure où si cette tendance se poursuivait, nous pourrions avoir de sérieuses difficultés budgétaires, dit Bahati Lukwebo. C’est ici qu’il a expliqué que le Premier ministre Matata Ponyo a demandé que chaque ministre particulièrement ceux qui ont la charge de la gestion du budget de l’Etat puissent prendre les mesures pour prévenir tout dérapage qui résulterait de cette baisse des devises.

« La Rdc perd déjà beaucoup d’argent en ce qui concerne les produits pétroliers, alors que nous enregistrons 35 millions de dollars Us chaque mois en terme de revenu provenant de la production pétrolière. On est en dessous de 10 millions de dollars Us aujourd’hui », s’explique-t-il. Pour ce qui est des réserves en devises au niveau de la Banque centrale du Congo, elles se situent à 1 milliard 640 millions, ce qui représente quelque chose comme 6,68 semaines d’importation des biens et services.

S’agissant des finances publiques, le ministre révèle qu’elles ont enregistrées à la fin du mois de juillet un excédent de 137 milliards de FC. Concernant l’exécution du programme économique, disons que les indicateurs sont au beau fixe. Il sied de noter simplement que le critère du crédit net au Gouvernement a été rigoureusement respecté ; les autres critères nécessitent une amélioration.

Pour ce qui est de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat, le mois de juillet est complètement terminé à 95%. La paie du mois d’août sera lancée dès le 15 août après avoir connu un léger retard suite au problème logistique qui voulait que la paie soit totalement maîtrisée, parce que jusqu’à ce jour, il s’observe toujours quelques dérapages  en ce qui concerne la paie. Disons qu’à partir du 15 août, le processus va redevenir normal, rassure-t-il. Et c’est l’occasion aussi de signaler qu’il y a eu un effort fourni par le ministère du Budget pour faire la pression sur les banques, de manière à ce qu’elles puissent reverser le reliquat de la paie dans le meilleur délai au niveau du Trésor public.

Les dossiers

Ici, le Gouvernement dit avoir dépêché une mission au Sud-Kivu pour soulager  les populations victimes du tremblement de terre que le territoire de Kabaré a connu il y a de cela quatre jours. Elle est conduite par le ministre à la Recherche scientifique.

Le dossier relatif à la CENI n’a pas été oublié. Le Gouvernement continue à s’acquitter de ses obligations vis-à-vis de la CENI. « Comme vous le savez, il y a un tableau du plan de trésorerie qui a été approuvé par le Gouvernement et la CENI et le Gouvernement s’exécute normalement de sa tâche », dit-il, avant d’ajouter que pour le reste, le Gouvernement voudrait mener une étude pour prévenir la situation en ce qui concerne cette baisse générale des recettes provenant surtout des matières premières et a étudié des projets porteurs, de manière à ce qu’ils soient financés pour permettre une diversification de l’économie nationale.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse