Bahati Lukwebo lâche : « On ne mange pas la croissance économique ; mais on doit la vivre »

par -
0 477
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En raison de l’augmentation de la flotte de Congo Airways

Bahati Lukwebo lâche : « On ne mange pas la croissance économique ; mais on doit la vivre »

Depuis l’arrivée des deux autres flottes aériennes de la compagnie Congo Airways, le ministre de l’économie nationale, Modeste Bahati Lukwebo note que les retombées de la bonne gestion du gouvernement Matata sont éloquentes et que l’on vit du jour au lendemain ses performances économiques.

Nul n’est censé ignorer que depuis l’inauguration mardi 17 mai à l’aéroport international de Ndjile des vols commerciaux de la Compagnie Aérienne Congo Airways, avec les deux avions qui portent les noms de  vaillantes filles de la RDC, notamment Dona Kimpa Vita Beatriz et Marie Clémence Anuarité Nengapeta, acheté sur fonds propres du Gouvernement de la République , ces deux avions  viennent compléter l’aérogare aux deux Airs bus 320 lancés depuis 2015.

C’est en présence du Président de la République, Chef de l’Etat Joseph Kabila qui les deux vols commerciaux ont été inaugurés, dont l’un à destination de Kongo Central plus précisément à Moanda ; et l’autre dans le Haut Uélé, plus précisément à Isiro.

Abordé à l’issue de la cérémonie pour donner ses impressions par rapport à ces deux nouvelles acquisitions, le ministre de l’Economie nationale a laissé entendre que ces Bombardiers Q400, de fabrication canadienne, sont des avions à hélices mais très performants, qui atteignent jusqu’à 660 Kilomètres/heures. Selon lui, ces avions sont venus renforcer la flotte de la compagnie nationale Congo Airways, ce après l’acquisition de deux Airbus A 320. « Pour moi, en ma qualité de ministre de l’Economie nationale, cela est une fierté. Car la première loi économique se trouve être celle de l’offre et de la demande. Dès lors qu’il y a plusieurs compagnies d’aviation, la qualité du service sera améliorée et les prix vont baisser et cela va conduire au bien-être de la population et la bonne circulation des personnes et des biens, avait déclaré le ministre de l’économie.

Partant, il a salué le caractère visionnaire du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, grâce à qui le pays se dote d’une compagnie nationale d’aviation digne de ce nom.

Cette autorité morale de l’Afdc n’a pas manqué de saluer également les efforts du Premier ministre Matata Ponyo, pour la matérialisation du projet Congo Airways, qui n’est autre que les retombées de la bonne gestion du chef du gouvernement qu’il et de ses ministres. « La croissance économique on ne la mange pas mais on doit la vivre », a-t-il déclaré.

D’après lui, plusieurs illustrations éloquentes en témoignent sur le terrain.

S’agissant de la baisse du prix des billets, le ministre Bahati Lukwebo a rassuré que dès que le pays aura une économie saine, les choses iront comme sur des roulettes, y compris le coût des billets d’avion.

Les prix tels que nous l’avions fixé, ne permet pas une exploitation efficiente. Le ministre a rassuré avoir pris contact avec la commission chargée de fixer les prix des billets, ils vont ensemble étudier pour voir comment utiliser le système dit de « Yield Management ». Principe selon lequel, celui qui vient acheter son billet avant, peut l’acquérir à un prix réduit, tandis que celui qui s’amène à la dernière minute, paiera un surcoût, pour compenser les charges. A en croire le ministre, ce système de Yield Management existe déjà dans le monde entier, a-t-il précisé.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse