Ayant voyagé à Kisangani: Le bateau Kokolo de retour à Kinshasa

par -
0 413
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ayant quitté Kinshasa le vendredi 10 novembre dernier en partance pour la ville de Kisangani où il a accosté le mardi 28 novembre dernier, le bateau ITB Colonel Kokolo de la Société commerciale des transports et ports (SCTP, ex-ONATRA) est arrivé le samedi 24 décembre courant à Kinshasa, à la grande satisfaction des autorités de la SCTP et surtout des passagers. Le bâtiment a donc fait escale sur les villes de Mbandaka et Bumba dans l’ex-Province de l’Equateur.

Depuis samedi dernier, le bateau rénové ITB Kokolo est retourné à Kinshasa, en provenance de la ville de Kisangani, chef-lieu de la province de la nouvelle province Tshopo. Ce, avec plus de 270 passagers et 1.500 tonnes de marchandises à bord. Notamment, du riz, de haricot, des vivres frais et autres.

A l’arrivée de ce gigantesque bâtiment flottant vers 12 heures à la gare fluviale de la Société commerciale des transports et ports (SCTP, ex ONATRA), l’ambiance était totale, tant du côté des autorités de l’entreprise, que des passagers. Et le premier capitaine du bateau, M. Dominique Esele était le plus heureux, puisqu’il a été applaudi par le public pour l’exploit de son accostage.

Ayant présenté ses civilités au Dg Daniel Mukoko Samba, il s’est confié à la presse pour signifier que : « J’ai fait quinze jours. Je n’ai pas eu de difficultés tout au long de la navigation, sauf, quelques grosses pluies ».

Ce gigantesque bâtiment flottant de la SCTP aurait ainsi effectué un voyage d’au-moins 15 jours de Kisangani à Kinshasa, rapportent les passagers, qui témoignent avoir bien voyagé et remercient pour ce faire, le Directeur général de la SCTP, M. Daniel Mukoko Samba. De Kisangani à Kinshasa, ITB Kokolo a parcouru pendant deux semaines une distance de 1734 Km sur le fleuve Congo, en passant naturellement par la ville de Mbandaka.

Pour le big manager de la SCTP, Daniel Mukoko Samba, l’arrivée de ce bateau est un grand moment, rassurant que bientôt, ça sera un moment de routine. D’autant plus que, a-t-il annoncé, il y aura un deuxième et un troisième bateaux à la dimension de l’ITB Kokolo qui vont s’ajouter à la SCTP au cours de l’année 2018.

Ce bateau gigantesque comprend 9 chambres froides, deux suites familiales, des cabines de luxe et ordinaires, un restaurant de luxe et un bar avec des chaînes de télévisions câblées. Depuis 1997, le bateau ITB Kokolo était resté immobilisé. Maintenant, il reprend le trafic sur le fleuve Congo dans les conditions normales d’exploitation. C’est-à-dire, au moins deux semaines à la montée et dix jours à la descente.  

Pour ce voyage, à la montée comme à la descente, le bateau ITB Kokolo a normalement navigué et a parcouru tout le long de la partie navigable du majestueux fleuve Congo. Et ce, nonobstant quelques petites difficultés qui ne manquent jamais à la flotte.

Puisque le bateau a été doté d’un nouveau moteur de propulsion, tout neuf, qui a été installé. Tandis que l’autre moteur qui avait connu de problème lors du premier voyage, il y a une année, après la relance de ce bateau, a été retravaillé et toutes ses pièces ont été remplacées.

Des grandes innovations

Il sied de signaler ici les grandes innovations par rapport au premier voyage de l’ITB Kokolo. Parmi lesquelles, il y a la potabilisation de l’eau dans cette ville flottante. A bord du bateau Kokolo, la restauration pour toutes les classes a été convenablement assurée.

Egalement, la consultation médicale par ses médecins qualifiés a été gratuite tant pour l’équipage que pour les passagers qui ont bénéficié des soins médicaux. La sécurité était assurée 24 h/24 par la police SCTP. Et des garçons de chambre étaient à l’œuvre, nous assure la correspondance de l’inspection presse de la SCTP.

La SCTP a les atouts pour sa relance. Son Directeur général Daniel Mukoko Samba est dans la dynamique d’une gestion orthodoxe dans la caractérisation de mise en valeur des unités de production de cette entreprise commerciale de l’Etat. Des projets très séduisants et convaincants pour le développement et la relance sont déjà envisagés.

Mais cela se heurte à certaines difficultés. Lesquelles doivent apostropher cette entreprise commerciale de l’Etat congolais, lui donnant un troublant plaisir et détermination dans une lutte pour la réinvention de la SCTP.

La non-canalisation des recettes et détournement de fonds de l’entreprise sont sans ambages le syndrome de la faiblesse de l’homme. Le Dg de la SCTP, Daniel Mukoko Samba, a imposé son rythme de travail à ceux qui veulent l’accompagner dans sa dure détermination, en déclenchant à ceux-ci une puissance managériale. Il lutte donc contre la vénalité, la démoralisation et surtout, l’immoralité. Donc, le règne du crime financier et de la mauvaise gestion à la SCTP, ne doivent plus s’inscrire dans l’imagination de ses dirigeants.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse