Ayant participé 46 ans durant aux assises de la Paroisse: L’engagement laïc de Berthold Eluku rappelé aux fidèles de Ste Trinité

par -
0 152
Le secrétaire paroissial honoraire Eluku (assis à dr)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Conseil  paroissial de Ste Trinité de Matete a proclamé solennellement les mérites  d‘un pionnier de cette église du quartier Debonhomme à Matete, en la personne de  Berthold Eluku. « Pour les services qu’il a rendus à l’église », a relevé l’animateur et responsable de la commission des catéchètes,  Albert Mbuyi (voir photo, dont un extrait du discours suit). « Nos remerciements et félicitations au frère Berthold, pour tout ce qu’il a fait parmi nous à sa manière, pour accomplir la mission que le Christ nous a tous laissé en disant : Allez donc, faites de toutes les nations des disciples  (Matthieu28, 19). Et d’ajouter : Vous n’avez pas agi pour votre honneur, mais pour la gloire de Dieu », a-t-il dit. 

En 1971, une mission pour l’église

Sur cette terre des hommes, on reconnaît les grandes figures par les bonnes œuvres  qu’ils ont réalisées au sein de leurs communautés respectives : au plan mondial, national ou local. Aujourd’hui, avec l’autorisation de notre curé l’abbé Robert Kimungu et au nom  de la communauté paroissiale, nous avons l’avantage de reconnaître les mérites de l’un de nos paroissiens qui s’est dévoué pour la cause de l’évangile dans notre quartier. Il s’agit de frère Berthold Eluku qui, 46 ans durant, a participé à l’implantation et au développement de la paroisse Ste Trinité. Il est donc  un devoir pour nous de lui adresser nos remerciements. En 1971, frère Berthold a été affecté à Debonhomme  par le curé doyen du doyenné St Alphonse à s’installer sur le terrain que l’archidiocèse venait d’acquérir, en prélude de l’implantation d’une nouvelle paroisse. Les autorités ecclésiastiques lui avaient confié deux missions : en sa qualité d’animateur pastoral attitré : coordonner les activités pastorales dans le quartier, avec les frères Makaya et Bambi, alors dirigeants de la légion de Marie ; assurer la protection du terrain acquis qui était menacé dans ses limites et transformé en carrière de sable.

Dans le cadre de sa mission relative à la coordination des activités pastorales, notre frère entreprit plusieurs visites au sein des chrétiens catholiques résidant au quartier Debonhomme, afin de les intéresser aux diverses activités, pour développer la communauté chrétienne, en vue d’obtenir l’ouverture d’une succursale et préparer ainsi l’implantation d’une paroisse dans le quartier. Le travail de frère Berthold fut couronné de succès, car le quartier fut officiellement érigé en une succursale de la paroisse St Alphonse par l’Abbé Binia, le nouveau Curé doyen. Tous ces efforts ont abouti à la célébration de la première messe dans la succursale, le06 juin 1976, le jour de la Pentecôte, consacrant ainsi le début officiel des activités pastorales à Debonhomme. A partir de ce moment, les célébrations des messes dominicales continuèrent avec le Père Delaet, surnommé « Buffalo», à qui le curé doyen avait confié le suivi de la succursale. Très engagé et vigilent pour toutes les célébrations eucharistiques, frère Berthold a admis que son habitation serve également de sacristie. C’est pour cela qu’on a surnommé cette habitation « ndako ya Nzambe ya mandalala ». Car les messes étaient célébrées sous les branches de palmier.

La première messe,  le 07 juin 1976 

Cependant, une question importante est restée en suspens. Il fallait trouver d’ores et déjà le nom de la future Paroisse, car les choses évoluaient très vite. Une solution fut trouvée le 07 juin 1976 le lendemain de la première messe, lors d’une réunion consacrée à la gestion de la succursale. Pour garder le souvenir de cette messe, le nom de Saint Esprit fut proposé, mais hélas, une autre paroisse située au quartier Livulu à Lemba portrait déjà ce nom. Le nom de Sainte Trinité fut  adopté le 15 aout 1976, par le synode paroissial, sur proposition de  frère Ndaywel.

En avril 1979, la nouvelle paroisse fut confiée aux missionnaires d’Afrique, en la personne de Père Aloïs Schmid, d’abord prêtre animateur puis curé. Le curé nommé a poursuivi la construction de l’église dont les travaux avaient débuté en 1978. Ceux- ci achevés, l’église fut bénie le 09/11/1980. Après, Père Aloïs a parachevé la construction de la cure, de la salle polyvalente et des paillotes.

Devant le développement rapide de la nouvelle paroisse, frère Berthold ne pouvait plus continuer à résider dans l’enceinte de la paroisse. Les travaux de construction de sa maison achevés, il déménagera en 1984. Malgré ce déménagement, il a continué à servir la paroisse dans une disponibilité sans faille. Il était présent dans toutes les activités, sans jamais se laisser décourager par les hauts et les bas venant de toutes parts; il a continué à œuvrer comme animateur pastorale, mokambi ad intérim, président de diverses commissions et, enfin, secrétaire volontaire de la paroisse. Frère Berthold a cessé d’exercer toutes les activités en raison de son état de santé.

(Payne)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse