Ayant mal digéré les propos de Corneille Nangaa devant l’OIF: Le G7 exige la réforme de la Céni

par -
0 401
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le groupe des anciens frondeurs de la Majorité Présidentielle devenus opposants, sous le nom du G7, va-t’en guerre contre le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (Céni), Corneille Nangaa Yobeluo, et de toute son institution.

Dans un communiqué de presse rendu public hier lundi 10 juillet, signé par son président Pierre Lumbi Okongo, cette plate-forme de l’Opposition réagissait aux propos tenus par le président de la Céni devant l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), annulant ainsi l’hypothèse d’organiser les élections en décembre 2017 tel que voulu par l’accord du 31 décembre 2016. Pour cette plate-forme dont le bailleur est Moïse Katumbi, par sa déclaration faite par-dessus tout à l’étranger, Corneille Nangaa a confirmé sa position d’être proche de la Majorité Présidentielle. Incroyable, car en tant que signataire de l’accord du 31 décembre, le G7 ne devait pas être surpris de ce report, car le document signé au centre interdiocésain a prévu une telle chose, bien qu’en concertation avec le CNSA avant toute prorogation. Malheureusement, le G7 fustige la déclaration du président de la centrale électorale qui a même affirmé qu’il est le seul garant de la bonne organisation des élections en République Démocratique du Congo.

« Je suis le président de la CENI. Je suis le garant de la bonne organisation des élections. Nous sommes devant la possibilité de la toute première alternance pacifique. Il va falloir avoir le temps nécessaire pour bien organiser les élections. Aller aux élections en laissant de côté les Kasaï va énerver l’Accord », a martelé Nangaa qui a affirmé avoir enrôlé déjà 80% de la population électorale.

Sur ce, dire qu’il confirme son inféodation au régime en place, serait irréfléchi. Malheureusement encore, ce regroupement politique pense que la loi organique portant organisation et fonctionnement de la Céni ne donne à son président le pouvoir de décider du renvoi d’une élection et fustige la violation de l’accord du 31 décembre.

Poursuivant la lecture de ce document, les Katumbistes du G7 réaffirme son engagement d’exiger de la Ceni la publication du calendrier électoral d’ici au 31 juillet prochain et assure que c’est encore possible d’organiser les élections conformément à l’Accord du 31 décembre 2016. Ici, Lumbi et consorts provoquent, car la même venait d’affirmer que sans les Kasaï, il serait impossible d’avoir le fichier électorale complet d’ici le 31 juillet. Heureusement que l’opération reprend d’ici le 20 juillet, et pour prendre 90 jours comme dans d’autres provinces.

Qu’à cela ne tienne, les Katumbistes dans leur fourberie, plaident aussi pour une redynamisation rapide de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), et pensent qu’il est toujours possible d’organiser les élections présidentielles, législatives nationales et provinciales d’ici le 31 décembre. Affirmer qu’il est impossible d’avoir ces élections en cette fin d’année, le G7 croit que la déclaration de Corneille Nangaa est un aveu d’échec de la direction actuelle de la Céni. Ainsi, il revient au peuple congolais de trancher, car ni le G7, ni le Rassemblement ou quoi que ce soit, ne peut prendre la place de la Céni pour avoir de bonnes élections en décembre 2017.

Félix Tshisekedi dans les pas du G7

Peu avant le G7, Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi, président du Rassemblement et Secrétaire général adjoint de l’Udps, a déclaré dans son compte Twitter que Corneille Nangaa a déclaré la guerre au peuple congolais, par sa déclaration prouvant son appartenance au régime en place.

« Corneille Nangaa a déclaré la guerre au peuple congolais, par sa déclaration prouvant son appartenance à la Kabilie », c’est ce que pense par ignorance, le fils du Feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Enfin, il sied de signaler que le Rassemblement va fixer l’opinion ce lundi sur la situation politique actuelle en RDC, surtout après la déclaration du président de la CENI qu’il qualifie de provocation.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse