Ayant gagné le procès sur le terrain Funa

par -
0 868
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Archidiocèse de Kinshasa va y ériger une basilique

De la Belgique où il séjourne, le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a adressé une lettre pastorale à ses diocésains, lettre lue hier dimanche dans toutes les églises paroissiales de Kinshasa.

Dans cette correspondance, il les informe que l’Archidiocèse de Kinshasa a gagné le procès du terrain Funa (qui longe le Boulevard Sendwe et l’avenue Lwambo Makiadi, ex-Bokassa) qui l’opposait à des anarchistes qui s’étaient appropriés de façon indue ledit terrain en vendant à des tiers naïfs des lopins de terre. Ainsi donc, dit la lettre, le terrain Funa est propriété incontestée et incontestable de l’Archidiocèse de Kinshasa. Toutes les constructions qui y ont été bâties ont été rasées carrément par des bulldozers de l’Hôtel de Ville il y a quelques temps.

Pour empêcher que d’autres anarchistes récidivent le coup, le Cardinal archevêque de Kinshasa prient instamment ses fidèles chrétiens de bien vouloir contribuer à la mise en valeur de ce terrain où sera construit une grande basilique. Pour ce faire, il va falloir de toute urgence clôturer ce terrain et construire en son sein un grand autel. Ainsi pourra-t-on y célébrer à l’avenir des messes solennelles lors des grandes cérémonies en lieu et place de toujours recourir à la location des stades qui, du reste, est très coûteuse. On pourra également y organiser d’autres activités à caractère spirituel (veillées de prières, retraites, …).

C’est ainsi que dans toutes les paroisses de Kinshasa, une quête spéciale (en dehors de la quête dominicale normale) a été organisée hier dimanche pour l’opération dénommée « urgence terrain Funa ». Toutes les paroisses ont été instruites de verser le produit de cette quête obligatoirement ce lundi 27 avril 2015 à l’Economat de l’Archidiocèse sis dans la commune de Limete afin que les travaux démarrent dans un bref délai.

Toujours à en croire la lettre du Cardinal, le coût des travaux de clôture du terrain est évalué à 350.000 dollars américains.       

Il va sans dire que la construction d’une basilique à Kinshasa fera la fierté des chrétiens catholiques de la République démocratique du Congo. Ce sera du reste une première car ce pays n’en a jamais bénéficié.

Selon des informations en notre possession, la construction de la basilique à Kinshasa est un vieux projet. S’il a toujours été retardé, c’est justement à cause de ce procès qui a traîné en longueur, procès auquel un ancien ministre des Affaires foncières s’était impliqué en défaveur de l’Archidiocèse de Kinshasa.

Un cas similaire de spoliation foncière dont l’Archidiocèse était victime

Les anarchistes en matière foncière sont légion en RDC, singulièrement dans la ville de Kinshasa, la capitale. L’Archidiocèse de Kinshasa a connu un autre cas de spoliation d’une de ses propriétés, en l’occurrence l’immeuble sur l’avenue de l’ex-24 novembre qui abritait jadis l’aumônerie catholique des Forces Armées de la République démocratique du Congo. Comme pour le terrain Funa, ces anarchistes avaient réussi à vendre à des tiers naïfs des lopins de terre au sein de l’enclos. Ici aussi, l’Archidiocèse de Kinshasa est rentrée dans ses droits et a pu récupérer ledit immeuble pendant que les occupants illégaux ont été déguerpis manu militari.

La plupart de ces cas de spoliation foncière, si pas tous, sont l’œuvre des agents véreux du ministère compétent. Souvent, des gens déguerpis (par la justice ou par l’Hôtel de Ville) présentent des documents en règle délivrés par les services du ministère compétent. Mais, non seulement ils ne sont pas remboursés mais aussi les agents fautifs qui les délivrent n’ont jamais été sanctionnés. Comme quoi, l’impunité à tous les niveaux aura toujours la peau dure en République démocratique du Congo, singulièrement dans ledit ministère. C’est bien dommage !

(D.L.)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse