Ayant appelé la population à marcher sur le Palais du peuple

par -
0 718
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un autre activiste de « Filimbi » dans les filets de la justice

*Pendant que le Ministère public a décidé que l’activiste congolais du mouvement Lutte pour le changement (Lucha), Fred Bauma devait encore rester en détention à la prison centrale de Makala, un autre activiste du mouvement subversif « Filimbi » vient d’être interpellé par les services des renseignements

*Selon une bande passante diffusée hier en boucle à la Rtnc, cet activiste est passé aux aveux pour avoir conçu et fait distribuer des tracts appelant la population congolaise à marcher sur le Palais du peuple, siège du Parlement. Pour la même source officielle, l’intéressé va être transféré au Parquet général de la République où il sera entendu au regard de ces faits précis qui lui sont reprochés

Le mouvement subversif « Filimbi », signifiant en swahili « sifflet », organisateur de la conférence de presse du 15 mars 2015, avec ses invités de « Y’en a marre » du Sénégal et « Balai citoyen » du Burkina-Faso, n’a pas cessé de défrayer la chronique en République démocratique du Congo. Après l’arrestation, suivie de la libération de la plupart d’entre eux, quelques-uns demeurent poursuivis par la justice congolaise, qui a besoin des réponses précises au sujet des vraies raisons de ce mouvement aux contours obscurs.

L’interpellation de certains d’entre eux avait donné lieu à une motion d’information par l’honorable Gilbert Kiakwama à l’Assemblée nationale, suivie de la mise sur pied de la mission d’information, chargé de s’informer sur place à Kinshasa, de la gestion par les services publics concernés du dossier des organisateurs des rencontres « Y’en a marre ». Même si les conclusions de cette enquête n’ont pas été restituées à l’Assemblée nationale, les quelques éléments glanés renseignent que le financement du mouvement « Filimbi », le logo fabriqué, ainsi que le message du sénégalais de « Y’en a marre », ont inquiété les services de sécurité.

Des aveux en cascade !

Pendant que l’opinion est concentrée sur M. Fred Bauma, activiste congolais du mouvement Lutte pour le changement (Lucha), l’une des associations du mouvement subversif « Filimbi », qui est à ce jour maintenu en prison sur décision du Ministère public, un autre activiste du même mouvement vient d’être interpellé par les services de renseignements.

Selon une information diffusée hier en boucle sur la Rtnc, l’activiste qui est passé aux aveux affirme avoir conçu et fait distribuer des tracs appelant la population à marcher sur le Palais du peuple, siège du Parlement. De la même source, nous apprenons que l’intéressé va être transféré au Parquet général de la République où il sera entendu.

Peut-être que durant son interrogatoire, il donnera des éléments qui permettront à la justice congolaise de le juger, pour qu’il réponde de ses actes. Nous présumons qu’il ne manquera pas de citer tous ceux qui l’ont aidé de près ou de loin, afin d’arriver à cette sale besogne. Question d’éclairer la religion de la justice et de permettre aux services de sécurité de prendre des mesures adéquates de sécurisation et de protection de la population.

L’Avenir

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse