Avenir femme « Je me maquille, c’est une option, mon choix le plus légitime »

par -
0 775
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Elle est née naturelle, pourtant, elle veut le maquillage pour ajouter un peu d’éclat à sa beauté. De fois elle ne contrôle pas où le faire, et c’est parfois en public qu’elle pose son acte. C’est comportement est le propre d’une femme fustige une certaine opinion. L’Avenir Femme de cette semaine s’est proposé de réfléchir sur « Femme et maquillage », avec comme sous-thème principal « Le maquillage en public, est-ce un comportement normal? » Cinq femmes ont donné leurs points de vue.

En effet, le maquillage, qui est une action de se maquiller le visage par le moyen d’outils de beauté, notamment le lait de beauté, poudre, crayons de beauté, rouge à lèvre, mascara, phare à joue et autres, font partie des moments d’intimité de la femme.

Il se fait que ce moment considéré d’intimité, se voit  transformé en un spectacle. En lieu de travail, école, université, les femmes pour ne pas dire les filles ont cultivé une habitude de se maquiller en public sans gêne. C’est au vue et au su de  tout le monde qu’elles le font, ce qui va jusqu’à inquiéter certaines mœurs.

Parfois quand elles se mettent à cet acte, certaines vont  consacrer  beaucoup de temps pour cela. 30 minutes à 1 heures est le temps que passent les femmes devant leurs miroirs pour se maquiller. Et il y a ceux qui le qualifient de perte de temps. Notons par ailleurs qu’à force de s’habituer à ces  maquillages, certaines femmes n’arrivent plus à s’en passer.

Cinq femmes ont partagé leurs points de vue à propos de maquillage. Et curieusement, toutes ont requît l’anonymat.

Pour la première femme, le maquillage, pour elle ne doit pas être indispensable dans la vie d’une femme. Car elle est belle sans ce déguisement, partant du fait que le gout et la préférence dépendent des gens qui l’entourent. Ceci ne veut pas dire  que je   suis  contre les femmes qui en font leur mode de vie. Mais cela ne doit pas être une priorité. Et surtout ne pas prendre trop de temps pour cela, car la femme à mieux à faire que de passer tout son temps devant le miroir. Rester naturelle tout comme être artificielle sont des options. Et que celles qui veulent se maquiller doit le faire de manière à respecter les mœurs, par le fait de s’écarter.

La deuxième femme dira, ce  n’est pas mal de rester naturelle et se maquiller, je ne vois non plus ou c’est anormalement, sauf le cas où on se maquiller en public. Car comme on dit, chaque chose à son temps, ainsi on peut dire chaque acte à son endroit précis.

Une troisième femme interrogée a montré que le maquillage n’est pas mal lorsqu’il est modéré. Concernant la question de temps consacré au maquillage, à son avis, la dame dit ce n’est pas une perte de temps au moment où on le fait pour ajouter un petit éclat à ce qu’on a. Elle poursuit, on ne refuse pas le fait de rester naturelle, mais ne fut-ce que  la  poudre au visage pour enlever  les graisse n’est pas condamnable. Ce fait que les femmes parfois se maquillent en plus public, ce qu’elles veulent juste se débarrasser des huiles qui se forment au visage dont pour elles, les rendent moins éclatantes. Etre naturelle n’empêche pas lorsque la graisse fait surface au figure et de ne pas s’en débarrasser, ne fut-ce qu’avec la poudre blanche, a-t-elle insisté.

Pour la quatrième femme, se maquiller n’est rien d’autre qu’un envi personnel, du fait que la plupart de mes hommes que j’ai connus, aucun d’entre eux ne m’a préféré avec le maquillage. D’où si je le fais, c’est pour moi-même. La cinquième et la dernière femme interrogée a été brève : je me maquille, c’est une option, mon choix le plus légitime.

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse