Avec l’appui financier de l’Unicef: Le Barreau de Kinshasa/Gombe lance le projet d’assistance judiciaire gratuite des enfants

par -
0 496
Ici devant, l’on reconnait les orateurs de l’Atelier, à savoir Mme Nzeba Kapandu Marie-José, Ahoka Omalokenge et Me Sindani Kandambu
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Avec l’appui financier de l’Unicef, le Barreau de Kinshasa/Gombe a, depuis le 25 juillet 2016 lancé les activités de son projet sur l’assistance judiciaire gratuite des enfants en conflit avec la loi et enfants victimes.

C’est au Centre Béthanie de la Gombe que cet atelier de formation a été lancé. A l’occasion, Me Donald Sindani Kandambu, Président du Barreau des Consultations gratuites qui a ouvert ledit atelier s’est exprimé en ces termes : « Cet atelier de formation entre en ligne directe des activités du Barreau parce que, comme vous le savez, les avocats vivent de leurs honoraires payés par les clients, mais dans notre société comme dans d’autres, il existe des personnes qui n’ont pas de ressources pour pouvoir payer les honoraires des avocats. Ces personnes sont appelées indigentes ou vulnérables. Et dans notre pays comme ailleurs, ces personnes sont assistées par des avocats désignés par le bureau des consultations gratuites de chaque barreau », a-t-il indiqué.

En sa qualité de président de Barreau des consultations gratuites, il désigne chaque jour des avocats pour assistance sur instruction du bâtonnier pour assister ces personnes indigentes.

Il faut dire que l’atelier en rapport avec les activités du projet sur l’assistance judiciaire  gratuite des enfants en conflit avec la loi et les enfants victimes, retient trois sujets majeurs qui seront développés le long des travaux, à savoir l’organisation, la compétence et la procédure devant les Tribunaux pour Enfants ; le rôle et la place de l’assistance sociale dans la justice pour mineur et le rôle du Barreau des consultations gratuites dans l’assistance gratuite des enfants en conflits avec la loi.

Ces sujets sont développés successivement par Mme Nzeba Kapandu Marie-José ; Ahoka Omalokenge et Me Sindani Kandambu, respectivement Présidente du Tribunal pour Enfants de Kinshasa/Gombe, Conseiller à la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete et Ancien président du Tribunal pour Enfants de Kinshasa/Kinkole et enfin Président du Barreau des consultations gratuites du Barreau de Kinshasa/Gombe.

A en croire Me Sindani Kandambu, l’accès à l’aide égale est essentiel pour améliorer l’accès à la justice pour la population en situation de vulnérabilité et d’indigence. « L’Etat congolais n’a pas encore formalisé le système d’aide légale pour ces groupes. A l’heure actuelle, c’est le Barreau près chaque cour d’Appel qui organise et détermine les fonctionnements des bureaux des consultations gratuites qui assurent gratuitement des consultations judiciaires aux personnes ne justifiant pas des revenus suffisants pour payer l’honoraire d’avocats », a-t-il expliqué aux participants.

Ainsi donc, les différents barreaux fonctionnent sur base des cotisations des avocats, fait-il encore savoir, et d’ajouter que ce sont les avocats stagiaires qui y assurent la permanence. Cependant, ceux-ci n’ont pas assez de ressources personnelles pour assurer cette obligation professionnelle, indique-t-il. Il s’ensuit que l’efficacité de leur intervention est amoindrie eu égard à l’immense travail à déployer pour la défense des intérêts de leurs clients. « Ce travail se fait avec beaucoup de peine parce que les avocats n’ont pas toujours de moyens également pour pouvoir mener à bon port la tâche que nous leur demandons de faire », a-t-il souligné.

Par ailleurs, le projet d’Appui à la Réforme de la Justice et Avocats Sans Frontières qui soutenaient le Barreau de consultation gratuite a vu ce projet arrivé à terme. Pour ce faire, l’Etat n’a pas repris cette activité au regard de son importance.

Exprimant sa gratitude au  Barreau de Kinshasa/Gombe et à l’Unicef, Me Sindani Kandambu a annoncé la tenue, pendant 4 mois, de la permanence devant les Tribunaux pour Enfants et la prison centrale de Makala. C’est ainsi que l’Unicef, un des partenaires a accepté de financer pour quatre mois le Barreau de Kinshasa/Gombe en vue de faciliter aux enfants l’accès à la justice en leur donnant la possibilité de se défendre devant la justice. « Mais plusieurs partenaires nous ont assisté. Hier c’était le PARJ, ASF et aujourd’hui nous bénéficions d’un appui financier de l’Unicef qui va nous permettre à ce que les activités des avocats puissent bien se dérouler en ce que nous allons avec un panel de 30 avocats, les déployer devant les Tribunaux, et la prison centrale de Makala pour assister gratuitement les enfants en conflit avec la loi et les enfants victimes », précise-t-il.

Pour Me Sindani Kandambu, l’appui financier de l’Unicef permettra aux avocats d’avoir un forfait en terme d’honoraire et  un autre forfait en terme de transport.  C’est l’occasion pour le Barreau de remercier l’Unicef et aussi de faire appel à la population de contacter le Barreau pour tout litige, pendant ces 4 mois de l’appui financier de l’Unicef.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse