AVC à Kinshasa: Target RDC inventorie trois à quinze cas par semaine

par -
0 256
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au terme d’une étude menée dans la ville province de Kinshasa par Target RDC, un cabinet d’étude des marchés, un constat a été fait selon lequel, en une semaine trois à quinze cas d’accident  vasculaire cérébral, AVC,  sont recensés, soit environ 60 cas par mois. Une situation qui a pris une ampleur très préoccupante depuis quelques années dans la ville de Kinshasa, où  le nombre de ses habitants ne font qu’augmenter du jour au lendemain.

En dehors de la perception générale des Congolais sur le mal, poursuit la source, les enquêteurs ont interrogé plusieurs spécialistes, principalement des cardiologues et internistes. Il en ressort des chiffres révélateurs de la progression de la maladie. Par semaine, les structures hospitalières de Kinshasa interrogées (Clinique Ngaliema, Médecin de nuit, Hôpital général de Kinshasa, SOS Banque centrale congolaise, Biamba Marie Mutombo et hôpital Saint-Joseph) reçoivent entre trois à quinze cas d’AVC, selon le niveau de fréquentation de l’infrastructure.

Publiée en mars dernier, l’enquête réalisée par Target RDC, un cabinet spécialisé et auteur de plusieurs études des marchés pour le compte de certaines entreprises locales, vient confirmer le taux croissant d’AVC au cours des cinq dernières années. « Les hôpitaux interrogés ont enregistré un taux croissant d’AVC par rapport aux années antérieures, entre 2005 et 2010 ».

Autre information, les cas d’AVC ischémiques, c’est-à- dire ceux qui surviennent lorsqu’il y a une obstruction des vaisseaux du système nerveux central, dominent dans les hôpitaux sélectionnés.

Ces malades représentent environ 66 % des cas recensés au cours de l’année 2017. Ces cas sont plus importants pendant certaines périodes spécifiques, notent les experts.

Prévenir lAVC

Par ailleurs, plusieurs recommandations sont de mise pour prévenir cette maladie, entre autre l’interdiction de fumer ;  Éviter les excès d’alcool ; Trouver le moyen d’intégrer des activités physiques dans son quotidien; Maintenir un poids santé ; Faire de bons choix alimentaires car il influe sur plusieurs facteurs de risque d’AVC.

Notons que des chercheurs ont passé en revue 375 études parues entre 1979 et 2004 afin de cerner le type d’alimentation qui contribue le mieux à prévenir les AVC. Selon leurs analyses, une alimentation pauvre en sel, moins de 1 150 mg par jour, et riche en potassium et en magnésium abaisse la tension artérielle et, de ce fait, contribue à prévenir les AVC. Une alimentation riche en fruits et en légumes fournit généralement des quantités adéquates de potassium. Les céréales entières, les noix, les graines, les légumineuses et les légumes à feuilles vert foncé sont de bonnes sources de potassium.

Les études montrent que les personnes qui consomment environ 10 portions de fruits et de légumes par jour, qui privilégient les céréales à grains entiers et qui mangent de

1 à 2 portions de poisson gras par semaine courent moins le risque de souffrir d’un AVC.

Pour ce qui est des régimes, il a été démontré que cela  aide à prévenir de façon efficace l’hypertension, une des causes de l’AVC.

Apprendre à mieux affronter le stress; Changer de méthode contraceptive si c’est nécessaire. Les femmes de plus de 35 ans qui prennent une pilule contraceptive et qui sont considérées comme à risque (parce qu’elles fument ou parce qu’elles ont une tension artérielle élevée  devraient opter pour une autre méthode contraceptive, comme un dispositif intra-utérin ou une pilule qui ne contient que de la progestérone.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse