Avant la formation du Gouvernement : Kamerhe, Busa, Makila… chez Badibanga

par -
0 434
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Nommé dernièrement par le chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, le nouveau Premier ministre de la République Démocratique du Congo, Samy Badibanga Ntita, poursuit avec ses consultations. Après avoir rencontré l’ancien locataire de la Primature, Augustin Matata Ponyo dans la matinée d’hier mercredi 23 novembre, il a ensuite échangé avec ses pairs de l’Opposition dernièrement présent au dialogue politique national inclusif tenu à la Cité de l’Union Africaine. Il s’agit bien évidemment de Jean-Lucien Busa, José Makila, Marie-Ange Mushobekwa  et Vital Kamerhe. Alors que certains polémiquaient déjà au sujet de la non-nomination de Vital Kamerhe, président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) et co-modérateur de l’Opposition au dialogue, à la tête de la Primature, ce dernier s’en passe. Il garde confiance à son « ami » Samy Badibanga. Ce, au nom de la cohésion nationale, mais aussi de ses idéaux politiques comme il l’a dit. Au sortir de cette rencontre qui a eu lieu dans un hôtel de la Capitale Kinshasa, Vital Kamerhequi a conduit la délégation, s’est confié à la presse : « Nous sommes venus le féliciter et nous féliciter nous-même, que ça soit un de notre qui avons pris le courage d’aller à la cite de l’Union Africaine privilégier la paix et produire avec nous l’accord que nous devons accomplir jusqu’aux élections.  Deuxièmement, nous sommes venus en tant que chef de la composante opposition qui était au dialogue pour nous enquérir de la suite des activités du premier ministre afin  informer le reste des membres de la composante. Nous avons eu un échange très fructueux avec le premier ministre», a-t-il affirmé.

Concernant le partage des sièges, Kamerhe confie : « Je suis très allergique à ce qu’on appelle partage. Moi je préfère parler de compétence, de responsabilité et de profil  des personnes qui vont faire face aux défis qui ne sont pas les moindres. Vous avez vu que mon ami Samy Badibanga sourit de moins en moins. Ça signifie qu’il connait les charges qui l’attendent et ça montre qu’il est un homme consciencieux. Seuls  les gens qui n’ont pas la mesure de la tâche fêtent quand ils accèdent à ce genre de responsabilité.  Je ne connais pas les parts dont vous parlez. L’accord de la cité de l’Union Africaine diffère des autres accords, notamment l’accord de Sun city, par le fait que de façon expresse, préméditée et pour de raison de moralité, nous avons refusé de faire du partage équitable et équilibré une condition pour signer l’accord et surtout en faire une annexe à l’accord. Nous avons seulement dit que le poste de premier ministre doit revenir à l’opposition. Pour le reste, les congolais doivent apprendre à partir d’aujourd’hui à se faire mutuellement confiance.  Majorité, opposition, société civile, président de la République, tous nous sommes congolais. Que les meilleurs occupent les postes où ils vont réellement répondre au social du peuple congolais, au défis sécuritaires à l’est de la RDC et surtout que nous puissions organiser les élections. C’est ça le plus important et nous sommes convaincu que l’équipe que le premier ministre mettra en place va répondre à ce défis».

Une interpellation à tous ceux qui pourraient croire que le président Joseph Kabila a déterré une hache de guerre avec Vital Kamerhe, en nommant le député national Samy Badibanga Ntita à la tête de la Primature. Les campagnes de diabolisations ne servent en rien, car grâce à Joseph Kabila, le bateau de l’unité congolaise flotte encore.

Quant à la participation de l’UNC au gouvernement Badibanga, Vital Kamerhe a déclaré que la direction politique de son parti va se réunir ce jeudi 24 novembre 2016 pour trancher sur la question.

(BernetelMakambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse