Avant la conférence des femmes francophones à Bucarest: Tête-à-tête Chantal Safou-Isabelle Tshombe

par -
0 392
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La ministre du Genre, Enfant et Famille, Mme Chantal Safou Lopusa a eu une séance de travail avec la Représentante du Chef de l’Etat à l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Mme Isabelle Tshombe. Cette rencontre a eu lieu mardi 04 octobre au cabinet de travail de la ministre du Genre.

Au sortir de cette séance de travail, Mme Isabelle Tshombe a fait savoir à la presse que cette rencontre avec la patronne du Genre s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la conférence des femmes francophones qui se tiendra au mois de novembre à Bucarest. L’objectif de cet échange s’inscrit dans le fait que la conférence va pencher sur l’entreprenariat féminin, et pour Isabelle Tshombe, il était nécessaire de rencontrer la ministre pour faire une préparation ici en RD Congo. Ceci afin que la voix du pays soit audible au milieu de toute cette problématique et de ces échanges entre femmes francophones du monde entier.

A la question de savoir si ceci est une première pour la RDC, la représentante de Joseph Kabila à l’OIF a indiqué que le pays avait déjà accueilli, il y a 4 ans, un forum des femmes francophones.

« C’était un succès parce que cette rencontre fait date, et dans le cadre des stratégies économiques de la Francophonie, il est important que tous les pays se mettent ensemble pour avoir une réflexion importante. Mais il est aussi très important que dans le contexte actuel où les pays sont en crise, et qu’il est difficile d’avoir de l’emploi de manière traditionnelle, car les porteurs d’emplois sont des créatifs, et c’est l’entreprenariat. Donc, il est important que les femmes de la RDC puissent être impliquées dans cet entreprenariat pour pouvoir faire évoluer notre société et sortir un peu des sentiers battus », a indiqué Mme Tshombe.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse