Aux Directeurs fonciers et partenaires du secteur: Lumeya-Dhu-Malegi donne des orientations précises pour relever le défi

par -
0 370
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au ministère des Affaires foncières, le ministre Lumeya-Dhu-Malegi imprime déjà ses premières marques. Au cours d’un échange hier jeudi avec les Directeurs fonciers et partenaires de Congo Tech et Télé conseil, le patron des Affaires foncières leur a donné des orientations précises pour relever le défi dans le secteur foncier. Premier objectif, mettre fin à l’anarchie, à la magouille, à l’amalgame, à l’injustice et au détournement de fonds.

Le ministre des Affaires Foncières veut  réduire le taux de conflits devant les Cours et Tribunaux. Le secteur étant gangréné par la corruption et la magouille. Au cours de cette première réunion avec les Directeurs de son ministère et les partenaires qui accompagnent le projet dans la sécurisation des titres fonciers, Lumeya-Dhu-Maleghi a rappelé que 70 % de cas traités dans les Cours et Tribunaux sont d’origine foncière. Situation qu’il compte changer au plus vite.

Soulignons que lors de la remise et reprise, le ministre avait reconnu que son ministère alimentait les cours et tribunaux. « Si nous fermons les robinets, les cours et tribunaux n’auront plus de dossiers. Nous ne pouvons pas accepter que notre secteur soit un bien sans maître. Le ministère est le seul où tout le monde cherche à s’imposer. Nous allons demander à ce qu’on respecte ce ministère qui a sa tutelle et aussi s’il y a des problèmes, qu’on s’adresse aux autorités que nous sommes », avait-il dit.

Pour atteindre cet objectif, Lumeya-Dhu-Maleghi compte s’appuyer sur le projet de numérisation du cadastre et sécurisation des titres fonciers et immobiliers de Congo Tech et Tele Conseil Congo. Les deux projets visent à combattre la fraude, à réduire, mais surtout à prévenir les conflits fonciers et à informatiser les documents fonciers.

Aux directeurs du ministère des Affaires Foncières, le nouveau locataire a promis de tout mettre en œuvre pour améliorer les conditions sociales des agents. Un engagement  qui sous-tend sa promesse faite il y a peu, de travailler en franche collaboration avec l’administration qui aune expertise utile pour faire avancer l’évolution de la modernité. « Nous avons beaucoup de défis et nous le feront avec la collaboration de notre administration, car pour lui, tout le monde est bon et c’est le contraire qui va nous étonnera. Nous allons travailler avec des préjugés favorables et nous allons défendre les droits des agents et cadres du ministère. Chaque fois que je serais buté à une difficulté, je ferai appel à vous. Vous m’inspirer confiance, parce que vous avez une longévité au sein du Gouvernement. Je dois connaître quel est votre secret », a-t-il martelé.

Une ambition légitime

Il sied de souligner que l’ambition du ministre Lumeya-Dhu-Maleghi est de tout mettre en œuvre pour défendre ceux qui ont droit. Que les puissances financières ne cherchent pas à écraser les plus faibles qui ne peuvent pas jouir convenablement dans leurs concessions. « Nous voulons les élections apaisées, il faut qu’au niveau des Affaires foncières qu’il y ait l’apaisement aussi. Je compte, en collaboration avec tous les agents et cadres de mon secteur, stabiliser le taux des conflits et ensuite le revoir à la baisse », indique le ministre Lumeya, avant d’ajouter qu’aujourd’hui, les Cours et Tribunaux examinent plus de 70% des dossiers liés aux conflits fonciers. Ce qui n’est pas le cas dans d’autres pays.  Et de poursuivre, nous allons nous inspirer des autres pays qui ont des étendues vastes et qui ont maîtrisé ces conflits. Ces conflits sont devenus comme le paludisme. Nous allons demander à tous les conservateurs de nous dresser la liste des conflits devant les tribunaux et nous suivrons à la loupe l’issue de ces conflits.

A l’en croire, la circonscription foncière qui produit beaucoup de conflits poussera le ministère à se poser de questions sur la compétence du personnel qui gère cette circonscription. L’avenir des responsables au sein de cette circonscription pourra susciter de l’interrogation. En plus, il est déterminé à mettre de l’ordre en ce qui concerne les professionnels juridiques qui assistent l’Etat à travers le ministère des Affaires foncières devant les Cours et tribunaux. Il a promis qu’il fera aboutir la reforme en cours et sécuriser les citoyens congolais dans la jouissance de leurs droits de propriété. La rigueur et la transparence dans la gestion des dossiers foncières seront ses priorités.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse