Autonomisation des femmes en Afrique: Chantal Safou a pris part à la réunion des ministres du Genre de la Sadc

par -
0 384
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il vient de se tenir du 24 au 26 juin au Royaume de Swaziland, la réunion des ministres du Genre et de la condition féminine de la Sadc. Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo était représenté par la ministre du Genre, Enfant et Famille, Chantal Safou Lopusa. A l’issue des travaux, un comité de six Etats membres a été constitué pour faire un lobbying sur la reconsidération de la décision du conseil des ministres de la Sadc relative à l’intégration de l’unité genre au sein de cette structure chargée de développement social et humain.

Mobiliser des ressources nécessaires pour la mise en œuvre des stratégies régionales sur les femmes, la paix et la sécurité, des ressources pour finaliser les programmes régionaux sur l’autonomisation de la femme, ce sont là des résolutions issues des travaux de la réunion des ministres de la Sadc (Communauté économiques des Etats de l’Afrique Australe) chargées du Genre et de la condition féminine. Cette grande réunion s’est tenue du 24 au 26 juin 2017 au Royaume de Swaziland.

La République Démocratique du Congo y était représentée par la ministre du Genre, Enfant et Famille, Chantal Safou Lopusa. Les participants à cette réunion ont également constitué un comité de six Etats membres à savoir : l’Afrique du Sud, l’Angola, le Botswana, le Swaziland, le Zimbabwe et la République Démocratique du Congo. Ces derniers auront pour tâche de faire un lobbying sur la reconsidération de la décision du Conseil des ministres de la Sadc, relative à l’intégration de l’ « unité genre », au sein de l’unité chargée de développement social et humain.

Dans sa brillante intervention, le chef de la délégation congolaise, la ministre Chantal Safou Lopusa, a salué les efforts consentis depuis quelques temps par la RDC sur la situation de la femme, plus particulièrement la promotion du Genre. Tout, sous le leadership  du Président de la République, Joseph Kabila Kabange, en ce que notamment l’inscription dans la Constitution, du principe de l’égalité devant la loi, de la parité  Homme-Femme, du principe de l’éducation pour tous, de la représentation paritaire dans les institutions publiques et privées. Tous ces principes ont été concrétisés d’une part par l’harmonisation des textes discriminatoires à l’égard de la femme, contenus dans le code de la famille révisé et d’autre part par la mise en place d’un vaste programme d’autonomisation économique des femmes par le renforcement de leurs capacités d’appui financier à travers les micros-crédits, la révision des stratégies nationales de lutte contre les violences sexuelles ainsi que du plan d’action de la résolution 1325 des Nations Unies sur les femmes.

Le Premier ministre Swazis qui a ouvert et clôturé ses travaux, a félicité tous les Etats membres de la Sadc pour la mise en œuvre du programme multidimensionnel qui vise non seulement les investissements économiques des femmes, mais aussi et surtout à lutter contre le Sida chez les femmes et les jeunes filles. Et ce, avec l’appui matériel des agences du système des Nations Unies en l’occurrence : l’Onu Sida, l’Unfpa, l’Unesco, l’Onu Femme et l’Unicef.

Les participants ont convenu de tenir la prochaine réunion de ministres du Genre de la Sadc en Afrique du Sud, pays  qui va en assurer la présidence au prochain mandat. Avant de quitter Swaziland, la ministre du Genre, Enfant et Famille de la RD Congo, Chantal Safou Lopusa, a été convié à un dîner offert par le Vice-Premier ministre swazis chargé du Genre, Affaires sociales et développement durable.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse