Aujourd’hui devant le Congrès: Joseph Kabila s’adresse à la Nation

par -
0 845
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un communiqué de la Présidence de la République lu à la télévision publique peu après la démission du Premier ministre Matata Ponyo, indique que le Chef de l’Etat Joseph Kabila s’adressera aujourd’hui à la nation devant les chambres du Parlement (Assemblée nationale et Sénat) réuni en Congrès.

L’adresse de Joseph Kabila portera sur l’état de la nation, précise le communiqué. « Le cabinet du Président de la République informe l’opinion tant nationale qu’internationale que le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Joseph Kabila Kabange, prononcera un discours sur l’état de la Nation devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès, ce mardi 15 novembre 2016 à 10 heures. Cette adresse interviendra conformément aux dispositions de l’article 77 alinéa 3 de la Constitution », indique le Cabinet du Président de la République, Néhémie MwilanyaWilondja, Directeur de Cabinet. Traditionnellement, le Chef de l’Etat le fait une fois l’an, précisément le 06 décembre de chaque année, à 9 jours de la clôture de la session ordinaire de septembre.

Cependant, le contexte politique actuel, fait en sorte que le Chef de l’Etat soit en avance par rapport à la date habituelle, en raison notamment de la crise politique qui déclenchée à la convocation du Dialogue, lequel a accouché de l’Accord politique, devant céder la Primature à l’opposition. Donc, un nouvel ordre politique à l’Assemblée nationale et Sénat qui requalifie la Majorité parlementaire avec la présence des autres forces politique de l’opposition qui vont joindre leurs mandats au programme de l’actuel exécutif central.

La Majorité, l’Opposition et la Société civile reçues par Joseph Kabila

Après avoir reçu la démission du Premier ministre, le Président de la République Démocratique du Congo, a également reçu les membres de la Majorité présidentielle, la délégation de l’opposition, de la Société civile et des personnalités qui ont pris part au dialogue politique, mais également une frange du Rassemblement.

« Nous sommes prêts à recevoir le Chef de l’Etat en congrès, parce que c’est un devoir constitutionnel prescrit par la Constitution. Etant donné qu’il a toujours été respectueux de la constitution, et cette fois-ci, c’est en date du 15 novembre qu’il va s’adresser à la Nation. Et le Président de la République nous a aussi prodigué des conseils utiles afin que nous puissions aider les uns et les autres, travaillé de concert avec l’Opposition et la Société civile afin que la mise en œuvre de l’accord soit fructueuse », a indiqué l’honorable Aubin Minaku Ndjalandjoko, avant d’ajouter que pour le reste, ce sont des informations qui seront portées à la presse par la presse présidentielle concernant le Gouvernement de la République.

Et de renchérir que selon la constitution de la République, le Premier ministre est issu de la Majorité parlementaire, ça signifie qu’il faut qu’il y ait un quitus de la Majorité parlementaire et nous pensons que ce sont des dispositions internes, simples à gérer, parce que dès que la Majorité parlementaire actuelle accepte un Premier ministre sorti de l’opposition, dans le cadre d’un Gouvernement d’union nationale pour apaiser et organiser les élections, il n’y a pas du tout des difficultés d’ordre constitutionnel, ni dans le règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Pour Vital Kamerhe, co-modérateur de l’opposition au dialogue, le Président de la République nous a invité aujourd’hui, pour nous annoncer officiellement le début de l’application de l’accord, avec la démission du Premier ministre et la nomination du nouveau Premier ministre, la formation du gouvernement et la mise en place du comité de suivi, et son engagement ferme à respecter l’accord. « En ce qui nous concerne, nous avons pris acte que l’accord sera appliqué, surtout avec la démission du Premier ministre. Nous avons négocié à l’UA sur base de la résolution 2277. S’il y a un danger qui guette le pays, surtout que les élections n’ont pas été organisées dans les délais, on a trouvé un accord pour cogérer la République ensemble afin d’organiser les élections », dit-il.

Bref, il soutient qu’ils ont choisi la voix de la paix, moins couteuse…L’article 24 de l’accord reste d’application, la main reste tendue et nous disons que la porte reste ouverte. Parce qu’à tout moment, les amis qui n’ont pas accepté jusque là la démarche qui avait été menée par les Evêques, la SADC et le conseil de sécurité, ils ont des raisons que nous ne comprenons pas, peut-être qu’ils vont nous rejoindre à la fin, et la porte est grandement ouverte, parce que le plus grand bien, c’est la Rdc et notre peuple avant tout.

Quel oiseau rare ?

Il faut souligner que les hypothèses sont avancées par rapport à cette nomination qui semble tarder. Soit, le Président va l’annoncer officiellement au Congrès, du fait de la requalification de la Majorité parlementaire, et/ou attendre son discours pour le faire, après avoir recueilli les réactions des deux chambres parlementaires.

Toutefois, quel que soit l’oiseau rare qui va diriger le futur gouvernement, ses tâches sont définies dans l’Accord politique à son article 8, suite à un diagnostic général et approfondi des principaux enjeux et défis à la sécurisation du processus électoral, les parties préconisent les principes mesures notamment de mettre à jour le Décret 05/026 du 06 mai 2006 portant Plan opérationnel de sécurisation du processus électoral et doter le Comité de pilotage des moyens conséquents pour mieux remplir sa mission ; mettre urgemment en place des mécanismes de contrôle des activités des ONG tant nationales qu’internationales, conformément à la législation en vigueur ; veiller au caractère apolitique de l’administration publique, de la police nationale et des services de sécurité, enfin rétablir l’état civil en vue d’assurer l’organisation et la régularité du processus électoral.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse