Aujourd’hui au Parlement: Le Premier ministre répond aux préoccupations des députés nationaux

par -
0 640
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Premier ministre Matata Ponyo a eu presque une semaine, pour bien préparer ses réponses aux préoccupations des honorables députés. Et ce, à la suite de la question orale avec débat lui posée par l’honorable Mbindule Mitono Crispin, sur le niveau d’exécution du Programme d’Action du Gouvernement 2012-2016. Celui-ci s’articulait autour de six objectifs à atteindre et hiérarchisés de la manière suivante : 1. Poursuivre et finaliser les réformes institutionnelles, en vue de renforcer l’efficacité de l’Etat ; 2. Consolider la stabilité du cadre macroéconomique et accélérer la croissance et la création d’emplois ; 3. Poursuivre la construction et la modernisation des infrastructures de base ; 4. Améliorer le cadre de vie et les conditions sociales de la population ; 5. Renforcer le capital humain et l’éducation à la citoyenneté ; 6. Renforcer la diplomatie et la coopération au développement. « Monsieur  le Premier ministre, pouvez-vous éclairer la lanterne de la Représentation nationale sur le degré de réalisation à mi-chemin, de six objectifs sociopolitiques et économiques suscités qu’incarne le programme d’action du Gouvernement 2012-2016 ? », telle était la question posée au Premier ministre.

Du déroulement de cette plénière, nous pouvons nous rendre compte que l’objectif principal du PAG qui concernait la poursuite et la finalisation des réformes institutionnelles en vue de renforcer l’efficacité de l’Etat, a bénéficié des allocations budgétaires d’un montant total de 5.504,6 milliards de francs congolais qui a permis de réaliser les actions cibles reprises aux tableaux annexes A. Il se dégage un taux de réalisation de 65,14 % au plan financier, et cet objectif prend une part relative de 34,97% du total des allocations budgétaires.

Le second objectif quant à lui, porte sur la consolidation de la stabilité du cadre macroéconomique et l’accélération de la croissance et de la création d’emplois. Il a globalement reçu un total de 4.409,2 milliards de Fc, pour la réalisation des actions indiquées aux tableaux annexes A, soit 28,01% du total des allocations budgétaires durant les 4 dernières années. S’agissant du troisième objectif, à savoir «Poursuivre la construction et la modernisation des infrastructures de base», les allocations budgétaires totales exécutées y relatives ont été de l’ordre de 1.000,9 milliards de Fc. La part de cet objectif dans les allocations budgétaires totales est de 6,36 %.

Le quatrième objectif se rapporte à l’amélioration du cadre de vie et des conditions sociales de la population. Il a bénéficié dans la période des ressources d’un montant total de 4.395,3 milliards de Francs congolais pour des actions spécifiques indiquées aux tableaux ci-haut cités, soit une part relative de 27,92 % des allocations. Quant au cinquième objectif, le renforcement du capital humain et de l’éducation à la citoyenneté, sa réalisation a nécessité l’allocation d’un montant total de 131,8 milliards de Fc, soit une part relative de 0,84 % des allocations totales. Le dernier objectif vise le renforcement de la diplomatie et de la coopération au développement. Il a bénéficié des ressources totales d’un montant de 298,2 milliards de Fc, représentant 1,89% en termes d’allocations budgétaires, et ayant permis de réaliser les actions spécifiques qui font l’objet du tableau à l’Annexe B.

A l’issue de cet éclaircissement, les députés nationaux, à travers leurs groupes parlementaires, ont soulevé des préoccupations auxquelles le Premier ministre doit répondre aujourd’hui. Et par la suite, le député national Mbindule Mitono Crispin dira s’il est satisfait oui ou non avec éventuellement une panoplie de recommandations qu’il va formuler à l’endroit du Gouvernement de la République.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse