Aujourd’hui à Kinshasa: Inauguration de l’entrepôt de vaccination de Kinkole

par -
0 127
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Karenka (photo ci-contre), inaugure aujourd’hui mercredi, l’un des plus grands centres de stockage de vaccins en Afrique, renseigne une source proche de ce ministère. Et ce, dans le cadre d’un nouvel effort majeur visant à renforcer la couverture vaccinale en République démocratique du Congo. Le centre de vaccination de Kinkole disposera de 5.760 m3 d’espace de stockage de chaîne de froid, soit suffisamment pour entreposer des millions de doses de vaccin. Le ministre sera accompagné du Directeur général adjoint de Gavi, de la Vaccine Alliance, Mme Anuradha Gupta et du Représentant adjoint de l’UNICEF en République démocratique du Congo, le Dr Tajudeen Oyewale.

En ce qui concerne la couverture vaccinale, soulignons que la vaccination permet d’éviter la morbidité, les incapacités et la mortalité dues aux maladies à prévention vaccinale, comme la diphtérie, la rougeole, la coqueluche, la pneumonie, la poliomyélite, le cancer du col de l’utérus, l’hépatite B, la diarrhée à rotavirus, la rubéole et le tétanos. Retenons quelques faits marquants de la couverture vaccinale : la couverture mondiale de la vaccination s’est maintenue à 86%, sans amélioration notable au cours de l’année passée ; l’utilisation de vaccins nouveaux ou pas suffisamment utilisés augmente ; en améliorant la couverture vaccinale, on pourrait éviter 1,5 million de décès par an ; Selon les estimations, 19,5 millions de nourrissons dans le monde ne bénéficient toujours pas de vaccins de base.

La couverture mondiale de la vaccination (la proportion des enfants dans le monde à qui on administre les vaccins recommandés) est restée stable ces dernières années. En 2016, environ 86% (116,5 millions) des nourrissons dans le monde ont eu les 3 doses du vaccin DTC, les protégeant contre des maladies infectieuses pouvant être graves, voire mortelles, et entraîner des incapacités. En 2016, 130 pays avaient atteint une couverture du DTC3 d’au moins 90%.

Le cri d’alarme de l’OMS

Le monde n’atteindra pas le but de la couverture universelle des services d’assainissement, dans le cadre duquel chaque personne dans le monde aura accès à des toilettes contenant sans risque les excréta – d’ici 2030, sauf si les pays procèdent à des changements politiques globaux et investissent davantage. C’est l’avertissement de l’Organisation mondiale de la Santé, OMS aujourd’hui, alors qu’elle lance ses premières lignes directrices mondiales sur l’assainissement et la santé.

En adoptant les nouvelles lignes directrices de l’OMS, les pays peuvent sensiblement réduire le nombre annuel de décès par diarrhée, 829 000, dus à l’insalubrité de l’eau, de l’assainissement et à une hygiène insuffisante. L’OMS estime que, pour chaque dollar US investi dans l’assainissement, le retour sera six fois plus élevé en termes de réduction des dépenses de santé, de gain de productivité et de baisse du nombre des décès prématurés.

Dans le monde, 2,3 milliards de personnes n’ont pas accès aux services d’assainissement de base (dont près de la moitié est forcée de déféquer en plein air). Elles font partie des 4,5 milliards de personnes qui n’ont pas accès à des services d’assainissement correctement gérés, à savoir, des toilettes connectés à un égout, à une fosse ou à une fosse septique traitant les déchets humains.

«Sans accès, des millions de personnes se retrouvent privées de dignité, de sécurité et de commodité de toilettes décentes», a déclaré la Dre Soumya Swaminathan, Directrice générale adjointe chargée des programmes à l’OMS. «L’assainissement est une base fondamentale de la santé et du développement humain sous-tendant la mission essentielle de l’OMS et des ministres de la santé dans le monde entier. Les lignes directrices de l’OMS sur l’assainissement et la santé sont essentielles, pour assurer la santé et le bien-être de tous, partout. »

L’OMS a élaboré les nouvelles lignes directrices sur l’assainissement et la santé du fait que les programmes actuels sur l’assainissement ne parviennent pas à obtenir les progrès sanitaires escomptés et qu’il n’y a pas suffisamment d’orientations sur l’assainissement faisant autorité en matière de santé.

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse