Au Palais du peuple: Ouverture de la session d’avril du Conseil économique et social

par -
0 321
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Conseil économique et social a ouvert hier, dans la salle du Banquet du Palais du peuple, sa session d’avril 2018. C’était en présence du 1er vice-président de l’Assemblée national, du Rapporteur du Sénat, du Premier ministre, ainsi que d’autres invités de marque. Le programme tel que décliné par le modérateur prévoyait un seul point à l’ordre du jour. Il s’agit du discours d’ouverture du président du Conseil axé sur l’amélioration de la situation économique et sociale de la République démocratique du Congo.

Dans son discours, M. Jean-Pierre Wakana, président  du Conseil économique et social a mentionné des défis suivant, dont le gouvernement doit relever, de même que des pistes de solution, au moment où le pays est plus proche du processus électorale. C’est ainsi qu’il a cité l’insalubrité partout dans la ville province de Kinshasa et dans le pays entier ; le paludisme ; le taux de mortalité des enfants de moins de cinq élevé frappés par différentes maladies; mauvais système de santé ; l’insécurité ; les inondations qui menaces des vies, détruisent des habitations dans le pays et rendent des milliers des personnes sans-abris pendant la saison de pluie, soit durant la période comprise entre 2017 à 2018 où il a été enregistré beaucoup de morts; la déforestation ; la dépendance de notre économie au secteur minier, etc.

A ces points, le président de signaler que la RDC fera en sorte que la population bénéficie des recettes de notre forêt en très bonne usage. Il y a aussi des mesures stratégiques à prendre au cours de cette session du Conseil pour protéger des forêts de la RDC. A l’en croire, l’espace forestier qui est entre la RDC et le Congo-Brazzaville sera utilisé à des fins de permettre une meilleure production agricole.

Soulignons que parmi les défis, il n’a pas oublié la mal gouvernance, la corruption et le non transparence dans la gestion des affaires. Dans le même cadre, le président a fait ressortir dans son discours d’ouverture des pistes de solution et des stratégies, ainsi de politiques que le gouvernement mettra en place pour améliorer la situation en RDC.

Il s’agit d’analyser la situation économique et sociale du pays ; Travailler sur l’amélioration des conductions de vie de la population ; Améliorer la sécurité ; Lutter contre le fraude minière en se basant sur les avancées que favorisent le nouveau Code minier ; Faire profiter à la population des recettes sorties des ressources minières de la RDC ; Lutter contre la déforestation, le réchauffement climatique comme indiqué parmi les mesures prises lors de la COP21 que la RDC a ratifié ; Travail l’énergie renouvelable ; Attirer les investisseurs en assurant la sécurité des personnes et des biens ; Améliorer la qualité de l’enseignement, un secteur prioritaire pour le développement du pays ; Améliorer le système de santé et la promotion du planning familial.

Pour le président du Conseil économique et social, ces assises doivent permettre aux participants de réfléchir sur des stratégies et politiques à mettre en œuvres pour un développement durable de notre cher pays le Congo, fort et unis.

(Richard Nzuzi et Hélène Diamona/Stagiaires)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse