Au Kongo central: Vive tension hier devant la ProCredit Bank Congo/Matadi

par -
0 936
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Agence de ProCredit Bank Congo à Matadi, chef-lieu de la province du Kongo central, a connu une vive tension hier mardi 25 août 2015. Selon le correspondant de la Rtga World dans cette ville, les enseignants de la ville de Matadi ont, à l’aide des pierres, barricadé l’entrée principale du centre ville vers le rond-point 2415 dans la commune de Matadi. Une façon pour eux d’exprimer leur mécontentement contre cette banque, qui n’arrive pas à payer les salaires du mois d’août, au motif qu’il se poserait un problème de liquidité.

La voie a été libérée grâce à la descente sur le lieu de la Police Nationale Congolaise. L’un des enseignants interviewé par le confrère Pierre Mvika a exprimé sa colère en ces termes : « On nous a promis pour 10 heures. On a attendu, on a vu que la solution ne venait pas. Le Gérant de la banque va nous promettre pour jeudi 27 août 2015. La raison, ce qu’il n’y a pas de liquidité », dit-il, avant d’ajouter que chaque fois qu’il y a paie, il faut qu’il y ait toujours une pression pour que nous ayons notre argent. Il a proposé aux autorités compétentes de les délocaliser vers une autre banque, pour éviter que le pire ne se reproduise. Le correspondant indique par ailleurs que ses efforts pour contacter la Gérant de la Banque ProCredit Congo/Matadi se sont avérés vains.

Et pourtant, dans sa réunion de lundi dernier, la Troïka stratégique  a indiqué que le premier dossier spécifique abordé par cette instance, c’était la situation de la paie. En effet, il a été prouvé que celle du mois de juillet se poursuit dans quelques territoires non encore bancarisés. Pour celle du mois d’août 2015, elle a été lancée le 15 du mois, et se déroule normalement.

A ce que l’on sache, Matadi n’est pas un coin de la République où l’accès est difficile. Dans cette logique, il ne mérite pas cette publicité dans le mal, lorsqu’on sait la crédibilité et le sérieux de la banque mise en cause. Espérons que ce problème sera vite résolu pour que non seulement les enseignants soient payés, mais aussi faire de sorte qu’ils ne puissent pas perdre leur confiance dans cette banque. Sinon, dans ce domaine, c’est la confiance qui permet au Gouvernement de la République et aux citoyens lambda (ordinaire) de placer leur argent.

En plus, ce désagrément ne peut pas être imputable au Gouvernement dont les efforts ne sont plus à démontrer. Sinon, depuis la découverte du phénomène « Maboko banque », beaucoup de changements sont intervenus dans la chaîne de la paie. Là aussi, le Gouvernement a décrété une « Tolérance zéro » à l’endroit de quiconque est tenté de torpiller le processus de bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse