Au Grand Duché de Luxembourg: Aubin Minaku préside la 43ème session annuelle de l’APF

par -
0 421
Aubin Minaku au cours de la réunion du bureau de l’APF/Ph. AN
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les travaux de la 43ème session annuelle de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) s’ouvrent aujourd’hui lundi 10 juillet 2017 au Grand Duché de Luxembourg. Ces assises,  qui se clôturent déjà demain mardi 11 juillet 2017, sont présidées par l’honorable Président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo, l’honorable Aubin Minaku Ndjalandjoko, en sa qualité de Président en exercice de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). « Diversité linguistique, diversité culturelle et identité », tel est le thème de cette 43ème édition de la session annuelle de l’APF.

En marge de ces travaux, il s’est tenu, toujours à Luxembourg, différentes assises préliminaires, du jeudi 06 au dimanche 09 juillet courant. Tout a débuté avec l’ouverture de la 8ème session de l’Assemblée parlementaire des jeunes, le jeudi 06 juillet 2017. Arrivé ce même jeudi dans la matinée dans la ville de Luxembourg, le président de l’Assemblée nationale et de l’APF, Aubin Minaku, a rehaussé de sa présence cette activité.

A noter que l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), accorde une attention particulière aux jeunes. Raison pour laquelle, à chaque tenue de sa session annuelle, les jeunes se réunissent aussi pour parler démocratie au sein de l’espace francophone. Voilà qui explique la tenue de cette 8ème édition du Parlement francophone des jeunes (PFJ).

Pour cette 8ème édition qui coïncide avec la 43ème session annuelle de l’APF, il a été question d’exprimer les attentes et les aspirations des jeunes sous forme des résolutions et des déclarations. L’objectif visé était de réaliser une simulation parlementaire la plus réaliste pour illustrer avec les nouvelles générations, les modèles de la démocratie parlementaire et ainsi, former de véritables citoyens, responsables au sein de l’espace francophone.

A l’occasion, les jeunes ayant la langue française en partage venus des cinq continents, avaient également pris part à la conférence-débat sur la contingence du VIH/Sida à l’horizon 2030. Au cours de cette rencontre, un expert de l’ONUSIDA a exposé sur les progrès réalisés dans la lutte contre le Sida.

Constat fait, il existe encore des inégalités réparties. Et pour atteindre les populations vulnérables, plus de deux millions de personnels communautaires devront donc être mis à contribution pour la sensibilisation à la base. Pour les jeunes parlementaires francophones, tout devra être mis à profit pour atteindre l’objectif « génération sans Sida à l’horizon 2030 ».

De la réunion du bureau de l’APF

A 72 heures de l’ouverture de la 43ème session ordinaire annuelle de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), il s’est tenu le vendredi dernier, la réunion du Bureau de l’APF. Laquelle a été conduite par le président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo et président en exercice de l’APF, M. Aubin Minaku Ndjalandjoko.

Ce dernier a exprimé toute sa gratitude aux membres du bureau de l’APF réunis autour de lui, par rapport aux efforts fournis dans le cadre des préparatifs de ces travaux. « Je remercie en conséquence, tous ceux qui ont participé à la préparation de cette session, les députés et les fonctionnaires. Et tout particulièrement, le Secrétaire général de la chambre des députés, et le Secrétaire administratif de la section. C’est un réel plaisir de nous retrouver ici dans la ville même où est née la francophonie parlementaire, il y a 50 ans. Je ne suis pas le seul à vouloir témoigner de l’importance que nous attachons à notre institution. Selon les derniers décomptes qui m’ont été communiqués, nous sommes en passe d’atteindre un record de participation. Ce dont je me félicite », a déclaré Aubin Minaku devant ses pairs parlementaires francophones africains.

Autre matière à avoir fait l’objet des préoccupations au cours de la réunion du bureau de l’APF de vendredi dernier, c’était l’examen du relevé des décisions sorties de la récente réunion du bureau en février dernier à Québec au Canada, les rapports des chargés des missions des commissions permanentes, ainsi que des commissions régionales.

Et s’agissant de celles de la zone Afrique, la chargée des missions de l’APF/Afrique, la députée nationale Geneviève Inagosi Kasongo de la Rdc, a entre autres souligné que « pour ce qui est des missions d’observation des élections, la région Afrique était représentée aux élections législatives tenues respectivement en septembre 2016 aux Seychelles et en décembre 2016 en Côte d’Ivoire ».

De poursuivre qu’« à l’initiative de la commission politique, la région Afrique a participé à la réunion du groupe de travail ad hoc sur les documents normatifs de la révision des procédures de vigilance démocratique. Plus récemment, du 21 au 22 juin dernier, un séminaire destiné aux parlementaires malgaches portant sur les Objectifs de développement durable (ODD) et sur le changement climatique a été organisé conjointement avec le Parlement panafricain, le PNUD, l’ABF et le Parlement du Madagascar », a fait savoir la députée congolaise Géneviève Inagosi.

Pour ce qui concerne le cadre devant abriter la prochaine réunion du bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), le choix a été porté sur la France. Tandis que sur proposition de la commission socioculturelle, les jeunes parlementaires se sont fixé rendez-vous dans la capitale ivoirienne, Abidjan, pour les Jeux de la Francophonie.

Aubin marque les 50 ans de l’APF par le vernissage d’un ouvrage

Il convient de signaler qu’avant l’ouverture solennelle des travaux proprement dits de la 43ème session de l’APF ce lundi 10 juillet 2017, les parlementaires femmes, constituées en réseau, s’étaient également réunies le samedi 08 juillet 2017. Et hier dimanche le 09 juillet 2017, c’était autour des plénières des commissions de l’APF de se réunir sous la supervision du Président en exercice de l’APF, Aubin Minaku Ndjalandjoko, qui a également participé à presque toutes les activités préliminaires dans cette même ville de Luxembourg.

Luxembourg 1967 – Luxembourg 2017. L’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) totalise donc 50 ans d’existence. De l’AIPLF (Association internationale des parlementaires de langue française), en passant par l’Assemblée internationale des parlementaires de la Francophonie, pour enfin devenir Assemblée parlementaire de la Francophonie, des étapes auraient du être parcourues par les élus des peuples des pays francophones pour la défense des valeurs communes.

Et ce jubilé d’or de l’APF sera marqué par le vernissage du livre préfacé par Aubin Minaku et intitulé « l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, de 1967 à 2017 ».

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse