Au cours d’une prise de contact avec le CNSA, Corneille Nangaa : « La CENI a atteint 40 millions d’électeurs sur toute la RDC »

par -
0 344
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La délégation de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) conduite par son président Corneille Nangaa Yobeluo a échangé, hier mercredi 23 août 2017, avec le bureau du Conseil National de Suivi de l’Accord du 31 décembre (CNSA) que dirige Joseph Olenghankoy. Les discussions entre les deux parties ont tourné autour de la tripartite CNSA-CENI-Gouvernement prévue dans un futur proche. A cet effet, Corneille Nangaa a profité pour annoncer que son Institution a atteint le cap de 40 millions d’électeurs sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo. Ce, depuis le lancement de l’opération d’enrôlement et identification des électeurs, de la première aire opérationnelle à la dernière. Il a profité de cette occasion pour annoncer aussi la fermeture de certains bureaux d’enrôlement à Kinshasa comme dans d’autres provinces dont l’opération est encore en cours.

« C’était donc une réunion de prise de contact. Nous en avons effectivement profité pour échanger sur l’évaluation que nous allons devoir mener conformément à l’accord de la Saint Sylvestre, l’évaluation tripartite, CNSA-Gouvernement et CENI. Cette évaluation aura lieu dans les jours qui viennent », a dit le patron de la Centrale électorale.

Quant au nombre d’électeurs déjà enregistré, Corneille Nangaa rassure : « C’était aussi l’occasion de faire plus au moins le point aux membres du CNSA en leur annonçant que depuis mardi 22 août à 14 heures, nous avons atteint 40 millions d’électeurs inscrits ».

Poursuivant son speech devant les professionnels des médias, le président de la Céni n’a pas manqué d’éclairer la lanterne de l’opinion congolaise sur le lancement de l’opération d’enrôlement dans les provinces du  Kasaï, Kasaï Central et les deux territoires de Kamwiji et Bwilu.

« C’était aussi une occasion pour dire que nous, nous préparons à lancer l’opération au niveau du Kasaï, Kasaï central ainsi que dans les deux territoires dont Kamwiji et Bwilu, qui nous attendent pour le processus. Les préparatifs sont en cours la dessus, et nous pensons que dans les jours qui viennent, on va devoir délivrer les premières cartes en cet endroit », reprend Monsieur Nangaa.

Par ailleurs, concernant la fin de l’opération dans la ville province de Kinshasa, Corneille Nangaa a annoncé la fermeture de certains bureaux d’ici samedi 26 août.

« A Kinshasa, nous avons lancé l’opération à partir du 27 mai, et ça fait exactement 3 mois. Dès ce samedi, nous commençons à fermer les centres d’inscriptions à Kinshasa. Ils seront clôturés séquentiellement au fur et à mesure, tel que nous l’avons commencé », conclut le numéro 1 de la Céni.

Pour le rapporteur du CNSA, Valentin Vangi, une réunion tripartite est en préparation, et la Céni qui a la mission de préparer le document final vient d’apporter au CNSA ce que tout le monde attend pour rendre possible le travail qui doit être fait.

« Nous allons enrichir le document qu’on va utiliser lors de l’évaluation. C’était très important parce qu’il faudrait que nous participions tous à l’évaluation, ayons le même concept, le même document de travail. Maintenant, nous allons l’enrichir le moment venu », a affirmé Valentin Vangi.

Quid de la tripartite

Après le dépôt par le président du CNSA du projet de règlement d’ordre intérieur de cette structure à la Cour Constitutionnelle pour avis en conformité, document qui permettra à cette structure de fonctionner en attendant l’examen en septembre du projet de loi par le Parlement et sa promulgation par le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, Joseph Olenghankoy avait bien annoncé une tripartite CNSA-CENI-Gouvernement. Ce, en vue d’évaluer le processus électoral en cours au pays, l’une de ses plus grandes tâches. Sur ce, pour mieux évaluer l’évolution de ce processus électoral, une tripartite est attendue de pied ferme sur la scène politique d’ici peu.

Une indiscrétion révèle aussi la participation à cette rencontre de quelques observateurs internationaux, notamment de l’OIF, de la Monusco et autres.

Le CNSA, dont Corneille Nangaa de la Céni attendait la désignation de ses animateurs, veut se rendre compte de ce que la Centrale électorale a, et est en train de faire comme travail. Il est vrai qu’avec l’opération d’enrôlement et identification des électeurs qui est déjà à son terme dans plusieurs provinces de la République, excepté le Grand Kasaï, Corneille Nangaa pourra être félicité du travail déjà abattu. Ceci parce qu’à ce jour, l’on compte déjà 40 millions des congolais déjà enrôlés. Le Gouvernement de la République, qui a cette grande responsabilité d’accompagner la Céni dans son travail, notamment dans la sécurisation et le financement du processus électoral, sera mis devant ses responsabilités, afin que les Congolais voient clairs dans cette affaire. Car, l’annonce faite par le président de la Céni sur le report des élections essentiellement prévues en cette fin d’année, continue de susciter des débats en milieux politiques, comme sur l’échelle internationale. Mais en vue d’offrir aux Congolais de bonnes élections, les acteurs politiques devraient prendre leur mal en patience, car le CNSA de Joseph Olenghankoy est là pour veiller à la mise en œuvre pacifique de l’accord du 31 décembre qui vit encore, car certains l’ont enterré puisqu’assoiffés du pouvoir. Jugeant ainsi les autres d’incapables ou d’incompétents.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse