Au cours d’une conférence de presse des Nations Unies

par -
0 521
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

1 481 violations des droits de l’Homme enregistrés par le BCNUDH

Dans le cadre de son mandat telque défini par le Conseil de sécurité, le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme(BCNUDH), présente au cours d’une conférence de presse hebdomadaire de Nations Unies du mercredi 15 juillet la note sur les principales tendances des violations des droits de l’homme au cours du mois de juin  pour la période du 1erjanvier au 30 juin 2015.

En République démocratique du Congo, le BCNUD assure une surveillance étroite de la situation des droits de l’homme à travers le territoire congolais et procède à des analyses des tendances relatives à cette situation dans ce pays. Des informations sur ces tendances, qui sont régulièrement partagée avec les autorités congolaises afin qu’elles prennent les actions nécessaires en vue de traduire en justice les auteurs des violations des droits de l’homme documentées par le BCNUDH, sont présentées de manière mensuelle et annuelle à la conférence de presse hebdomadaire des Nations.

Selon le Bureau conjoint des Nations Unies, entre janvier et juin 2015, il a enregistrés un total de mille quatre cent quatre-vingt-un violations sur le territoire de la RDC, dont 294 au mois de juin. Les provinces les plus touchées durant ce premier semestre, sont les provinces de l’est de la RDC, à savoir la province du Nord-Kivu 488, la province Orientale 256 et la province du Sud-Kivu118 violations.

Au mois de juin 2015, les provinces de l’ouest du pays ont continué d’enregistrer une hausse du nombre de violations des droits de l’homme (72 violations) par rapport au mois de mai 53 violations.

Durant les six mois en revue, les combattants des groupes armés, tous confondus, ont été responsables de la majorité des violations des droits de l’homme commises, soit d’environ 55% du nombre total de violation 817 violations ayant fait 3 058 victimes. Parmi les groupes armés, les combattants des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) ont été les principaux auteurs des violations des droits de l’homme documentés par le BCNUDH 179 violations ayant fait 418 victimes. Entre janvier et juin de l’année en cour, les agents étatiques ont, quant à eux, été responsables de près de 45% du nombre total de violations des droits de l’homme (664 violations et 1 648 victimes, dont 125 exécutions extrajudiciaires ayant fait 171 victimes.

Au cours du premier semestre 2015, le BCNUDH a également enregistré 77 violations des droits de l’homme commises dans le contexte du processus électoral à venir, affectant 741 victimes, principalement commises dans les provinces de Kinshasa, du Nord-Kivu et du Kasaï oriental.

Il s’agit pour la plupart d’atteintes au droit à la liberté d’expression d’atteintes au droit à la liberté et sécurité de la personne. Ces violations ont été majoritairement commises à l’encontre d’opposants politiques, de membres de la société civile et de journalistes par des agents de la PNC.

Dans certains cas, comme lors des manifestations de janvier 2015, les forces nationales de sécurité ont eu recours à un usage excessif de la force et à l’usage d’armes létales pour la foule. Le Bureau conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme a noté une nette augmentation du nombre de restrictions aux libertés fondamentales par des agents de l’Etat, dont le respect est essentiel à la tenue d’élections crédibles.

(Clémence Kilondo/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse