Au cours d’un point de presse avec les chevaliers de la plume

par -
0 668
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Jeef Kabondo Kantanga, président de la Linafoot confirme : « le match V.Club-Shark XI sera reprogrammé »

*Je ne subirai aucune pression et ferai respecter strictement les textes

  1. Jeef Kabondo Kantanga, président du comité de gestion de la Ligue Nationale de Football(LINAFOOT) a brossé au cours d’un face-à face avec la crème de la presse sportive de la presse écrite, un tableau pas trop reluisant du championnat encore débutant de la première ligue de football.

« Je dis avouer qu’il est encore tôt de dresser un bilan du championnat parce que nous n’en sommes qu’à la moitié de la phase aller. Nous avons un long chemin à parcourir. Nous qui envisageons honnêtement terminer la phase aller et retour et envoyer en compétitions africaines des clubs des équipes dignes et méritantes.

Nous sommes cependant confrontés au manque criant de moyens de notre politique. Pour l’instant, nous ne carburons qu’au rythme de nos moyens de bord, c’est-à-dire avec les droits de participation des clubs engagés et les recettes des matches, chose qui s’avère  suicidaire dans un pays aux dimensions d’un continent avec à peine une compagnie d’aviation qui fait subir sa loi à tous les clients. Faire déplacer des clubs et les officiels des matches, les loger et les prendre en charge est une gymnastique pas aisée. Le moindre décalage de vols, un vol annulé entraine des perturbations terribles. L’’équipe qui doit se déplacer n’est pas fautive. D’où le changement de calendrier. Il nous faudra trouver des espaces pour reprogrammer la rencontre. Souvent vers la fin du championnat, nous tendons donc vers le glissement, terme à la mode dans le jargon politique du moment. Et les équipes nous prêtent des intentions. Il y a aussi le comportement des supporters, de fois l’équipe n’y est pour rien et le mauvais comportement des fanatiques nous poussent à sévir, le club est contraint de payer de lourdes amendes endéans les huit jours. Cela complique les choses. On a encore en mémoire la rencontre Shark XI contre l’AS V.C Club. Un match émaillé d’incidents. Le recoupement des rapports des officiels ainsi que les témoignages des observateurs désintéressés, neutres et des divers opérateurs sportifs ont démontré que les causes de l’envahissement du terrain qui a provoqué l’arrêt avant le terme de la rencontre étaient exogènes, donc pas imputables aux supporters de V.Club qui étaient sereins. Mais qui ont fui le gaz lacrymogène lâché du dehors de l’aire de jeu. La rencontre n’ayant pas connu sa fin règlementaire, nous ne pouvions pas homologuer le résultat. Nous-nous sommes donc rendus compte après vérification et recoupement des témoignages que nous étions dans l’erreur. Nous avons ainsi corrigé l’erreur et il n’y a pas de honte de reconnaitre son erreur et de rectifier le tir de peur de créer un cas de jurisprudence qui pourrait nous compliquer à l’avenir», a dit en substance le président Jeef Kabondo.

Celui-ci précise par ailleurs que jusque-là, la Ligue qu’il dirige ne subit aucune pression extérieure. « Nous prenons nos décisions de façon collégiale en nous référant aux textes régissant la pratique du football en Rdc. Nous faisons des efforts pour transcender la subjectivité. Le jour où je subirai une quelconque pression d’où qu’elle vienne, j’en informerai la presse et je m’en irai en dénonçant les vrais tireurs de ficelles, les auteurs du gâchis», a tranché le président du comité de gestion de la Linafoot, avant de conclure que le problème de la violence et de l’insécurité des personnes et de leurs biens dans les installations sportives et en dehors de celles-ci pendant avant et après le match le préoccupe au plus au haut point. Pour l’instant, il étudie les mécanismes qui devront amener à traduire les auteurs des actes de vandalisme et de violence perpétrés en justice.

 

(Fernand Mukaku Lalabi-Muke)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse