Au cours d’un culte œcuménique à Mbuji-Mayi

par -
0 670
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le pasteur Sylvain Lunyanya demande à Dieu de susciter des hommes aux idées de M’Zée Laurent-Désiré Kabila

Le Comité provincial des Confessions religieuses de Mbuji-Mayi a organisé le samedi 16 janvier dernier un culte œcuménique en mémoire du soldat du peuple assassiné il y a 15 ans déjà. La salle des réunions du Club Miba a servi de cadre à ce culte œcuménique qui a débuté à 11h05. L’officient du jour n’était autre que le Révérend prophète Joël Tshimanga Mpiku, Evêque et Président Provincial de l’Union des Eglises Indépendantes du Congo et Secrétaire chargé des relations publiques du Comité Provincial des Confessions Religieuses.

Signalons également que le Prédicateur de ce culte était le Révérend Pasteur Sylvain Lunyanya Nkole, modérateur du Synode Provincial de l’ECC…

Après le cantique et la prière d’ouverture, l’orateur du jour, le Révérend Pasteur Sylvain Lunyanya Nkole de l’ECC a axé sa prédication sur le livre biblique de Genèse 4:1-10 qui porte sur la naissance de deux enfants d’ADAM. Le premier a tué le second pour mettre en exergue le début du meurtre et les stratégies du meurtrier. Il a précisé que la racine du premier meurtre était la jalousie qui avait conduit à la haine.

Le Pasteur a terminé en donnant trois conseils aux assistants en guise de leçons : de ne pas s’inquiéter quand les autres sont bénis, quand un juste meurt assassiné son sang crie toujours vengeance et les conséquences d’un meurtre sont toujours mauvaises.

Le Pasteur a émis le vœu de voir Dieu susciter des hommes et de femmes aux idées de M’zée Laurent-Désiré Kabila car, a-t-il renchéri, les hommes justes meurent, mais leurs idées ne meurent jamais.

Après cette étape œcuménique, le Protocole d’Etat a récupérer la situation pour annoncer le mot de Madame Commissaire Spéciale a.ï, qui a circonscrit le cadre pour signaler que cette célébration n’est pas une formalité de routine, mais un éveil patriotique. Elle a invité tout le monde à méditer sur la lutte qu’a mené Laurent-Désiré Kabila et à véhiculer les idées qu’il avait. La Dame Commissaire Spéciale a.i n’a pas oublié de faire mention de la phrase la plus célèbre du Grand soldat du peuple « Ne jamais trahir le Congo ». Elle a également signalé que nous avons tous un devoir quotidien de développer notre capacité afin de résister à l’influence de l’extérieur.

Mme Kapinga a terminé par rappeler les consultations que le Chef de l’Etat Joseph Kabila a entreprises dans le souci d’avoir des élections libres, transparentes et démocratiques acceptées par tous…

(Guideon Tshiamala N’Yandu/Mbuji-Mayi)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse