Au cours d’un atelier de formation: Les PME et PMI s’imprègnent de l’expérience de DHL

par -
0 303
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est le salon Salonga de l’Hôtel Memling qui a servi de cadre hier jeudi 26 octobre 2017, à l’atelier de formation des chefs des Petites et Moyennes Entreprises, et Petites et Moyennes Industries, sur l’expérience de DHL sur un programme qui s’étant en ce mois d’octobre sur les pays subsahariens d’Afrique. En République Démocratique du Congo, la Direction générale, à travers son DG Cheikh Mbacke Ndoye, a lancé ce programme intitulé : « Etendre ses activités au-delà des frontières », sous la supervision des MM. Franck Tombongo (analyste commercial régional) et Sylvain Mwandulo (Directeur des opérations).

L’objectif de l’atelier est d’aider les PME et PMI à développer leurs affaires en toute confiance et à accéder au commerce international.

DHL, une des grandes entreprises de renommées mondiales, née en 1969, par la volonté des trois grands partenaires, à savoir Adrian Dasley, Harry Hilblom et Robert Lynn, à San Francisco, aux Etats Unis d’Amérique, s’étend aujourd’hui dans 220 pays de la planète terre, sur les sept continents que comptent le globe terrestre. De ce point de vue, DHL n’a pas de concurrent dans son domaine, du fait de son espace géographique et le nombre d’emplois générés. Avec un flot aérien imposant, en plus des bateaux et véhicules, l’entreprise qui excelle dans l’import et export compte partager son expérience de commerce international, au-delà des frontières aux autres PME et PMI, du fait de leurs apports dans les économies informelles des pays respectifs.

La stratégie focus est de regarder l’avenir, s’adapter aux mutations en ce que DHL a un programme dénommé Spécialiste de l’International Certifié qui consiste à apprendre et suivre la formation de ses agents.

Peu avant d’entrée dans le vif de l’atelier, les participants ont bénéficié d’un jeu de 20 questions-réponses sur la connaissance générale, globalement reposées sur la maîtrise de la géographie mondiale, les 10 grandes puissances économies mondiales membres de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), question de préparer les participants à bénéficier de l’expérience de DHL dans le commerce transfrontalier.

Quatre sessions

Quatre sessions ont été animées au cours de l’atelier, respectivement par Franck Tombongo (Analyste commercial régional) et Sylvain Mwandulo (Directeur des opérations), qui consiste à faire venir les partenaires dans le monde du commerce international. A ce sujet, une projection de l’origine du commerce à partir de l’Assyrie jusqu’à l’émergence du commerce mondial qui se développe rapidement par le génie créateur d’un noyau d’entrepreneur jusqu’à étendre leur business aux quatre coins du monde, a été projetée à l’intention des participants. En résumé, il fallait penser grand, penser mondialement, se concentrer sur la valeur ajoutée en ayant une vision claire de miser les bonnes personnes, les bons clients et les bons fournisseurs en ce que le commerce international peut accélérer la croissance. Ceci dit, les PME sont le moteur le plus concentré, le plus florissant et le plus innovateur au monde pour le commerce international et la croissance de l’économie.

Pour ce faire, la première session a été ouverte par une projection de l’histoire du commerce international, son impact, le rôle de la croissance des entreprises dans l’économie internationale et les priorités à identifier permettant de développer l’activité internationale.

La deuxième session était axée sur les questions de planifier son succès. Il s’agit de surmonter les activités, chercher les informations et escamoter les obstacles. Ici, le commerce a facilité la diffusion des produits, des idées et de la culture en ce que les petites sociétés sont au centre du commerce international. Ce dernier se développe rapidement depuis la seconde guerre mondiale. D’où, les opportunités qui s’offrent à tout le monde, puisque le commerce est au cœur du développement d’un pays.

La troisième session a été axée sur les clients, la concurrence et la culture. Ici, il s’agit de faire le choix des partenaires en plus de comprendre les défis culturels et trouver les bons partenaires car, sans un bon fournisseur, c’est impossible d’écouler les produits pour fournir les activités dans le monde. Ceci, il faut avoir un avantage sur le potentiel concurrent qui implique le bon partenaire dans les chaines d’approvisionnement. Donc, il faut trouver les bons fabricants, fournisseur et distributeurs, en ce que les partenaires constituent une extension de la marque de l’entreprise en ce qu’ils sont essentiels pour le succès de l’entrepreneur. Donc, un accès au marché est un chemin ou pipeline à travers lequel les marchandises circulent dans une direction (du fournisseur vers le consommateur) et le paiement généré par ceux-ci circulent dans la direction opposée.

Il faut dire que dans le commerce international, la différence culturelle peut faire le succès et/ou l’échec du business. Donc, chaque culture est façonnée par les croyances qui influencent nos différences et les communications et comprendre ce qui peut influencer les autres. Donc, il faut avoir l’information et savoir les différences culturelles, puis éviter les stéréotypes habituels. En somme, la culture influence les gouts et les préférences, elle influence les produits et les processus commerciaux.

Pour cette session, il faut savoir choisir le partenaire, avoir l‘avantage concurrentiel par la voie d’accès au marché par voie directe ou indirecte, en plus de tenir compte de la sensibilité culturel du milieu.

Enfin, la quatrième et dernière session se résume à l’engagement et cohérence, à l’adaptation au changement permanent, à la marque solide avec une seule voix par une excellente équipe et des excellents partenaires par des nombreuses opportunités sans aucune limite.

L’atelier a connu son dénouement par un mot de remerciements de M. Cheikh Mbacke Ndoye, aux participants qui ont pris part à la session de formation. Il les a encouragé à étendre leur commerce au-delà des frontières à l’image de DHL. Pour ce faire, il a été procédé à la remise d’attestions aux participants en reconnaissance de leur présence audit  atelier, par le DG de DHL Cheikh Mbacke Ndoye et enfin une prise de photo souvenir a sanctionné la journée du jeudi 26 octobre consacrée à cette formation.

( Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse