Au cours de son 2ème congrès: Le Rassemblement recommande la publication du calendrier électoral

par -
0 330
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Sous la présidence de Félix Tshilombo Tshisekedi, le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement s’est réuni en conclave, à Kinshasa, du  21 et 22 juillet 2017, pour la deuxième fois depuis sa création. L’objet de ce rendez-vous historique a été, d’une part, d’évaluer le parcours du Rassemblement depuis son premier conclave organisé à Kinshasa – Limeté le 14 octobre 2016 sous la haute direction de son leader charismatique d’heureuse mémoire, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, et, d’autre part, de définir une nouvelle feuille de route ainsi que des stratégies adaptées aux réalités du moment afin d’atteindre les objectifs de son combat dans un contexte national marqué par l’aggravation dramatique de la crise politique, sécuritaire, économique et sociale.

Aux termes de ces travaux, les participants au 2ième conclave ont adopté à l’unanimité les éléments fondamentaux de la nouvelle feuille de route du Rassemblement ci-après : Les élections justes, transparentes, inclusives, crédibles et pacifiques doivent se tenir au plus tard le 31 décembre 2017 conformément à l’Accord politique, global et inclusif du Centre interdiocésain de Kinshasa. A cet effet, le Rassemblement exige l’exécution de toutes les mesures de décrispation politique convenues;  l’audit et la redynamisation de la CENI pour renforcer son indépendance, sa neutralité, son impartialité et ses capacités ; la publication, sans tarder, du calendrier électoral tenant compte de la date butoir du 31 décembre 2017 pour les scrutins présidentiel, législatifs et provinciaux; la publication des résultats des opérations d’enrôlement des électeurs au plus tard le 31 juillet 2017 par la CENI comme elle s’y est engagée ; la convocation de l’électorat au plus tard le 30 septembre 2017.

Le programme des actions

A l’occasion, le Rassemblement informe le Peuple congolais que le programme des actions qu’il a arrêté comporte les étapes suivantes. Dès la clôture du Conclave : appel à la souscription pour l’organisation des obsèques du Président Etienne Tshisekedi wa Mulumba par une contribution financière volontaire de chaque Congolais de l’intérieur et de l’extérieur, d’ici au 31 août 2017, auprès de Monseigneur Gérard Mulumba. Les modalités pratiques seront communiquées incessamment ; lancement de la campagne d’explication, de sensibilisation et de mobilisation du peuple à travers tout le pays ; visite des centres d’enrôlement.

A partir du 1er août 2017, poursuite de la campagne d’explication, de sensibilisation et de mobilisation du peuple à travers tout le pays, appel à observer 2 journées ville-morte les mardi le 8 et mercredi le 9 août, organisation des meetings populaires le dimanche 20 août 2017 dans les chefs-lieux et autres grandes villes des provinces ainsi que dans les 4 districts de la ville de Kinshasa .

A partir 1er octobre 2017 : à défaut pour la CENI de convoquer le corps électoral pour les scrutins électoraux prévus au 31 décembre 2017 au plus tard, les actions suivantes sont prévues et seront d’application jusqu’au départ de Joseph Kabila du pouvoir et du bureau de la CENI : appel au peuple congolais de ne plus reconnaître Joseph Kabila comme Président de la République et à la communauté internationale d’en faire autant ; seating devant les bureaux de la CENI sur toute l’étendue de la République pour le départ de Corneille Naanga et de tout son Bureau ; lancement des actions de désobéissance civile en vertu de l’article 64 de la Constitution, notamment ne plus s’acquitter de tout impôt, taxes, redevances publiques, factures de la SNEL, REGIDESO …

Le Rassemblement lance un appel aux partenaires extérieurs bi et multilatéraux, chacun pour ce qui le concerne, pour : consolider le processus électoral par le renforcement du dispositif de la MONUSCO et le déploiement le plus large possible de ses troupes à travers le pays, afin de sécuriser aussi bien les opérations électorales que les candidats aux côtés de la Police nationale ; assurer l’implication plus formelle et contraignante des Nations Unies et de l’OIF dans le suivi du processus électoral selon leurs propres mécanismes et sur base de leurs expériences respectives antérieures ; débloquer effectivement les fonds promis notamment dans le cadre du PACEC et l’assistance au renforcement des capacités des observateurs électoraux des organisations crédibles de la société civile et à leur déploiement en nombre suffisant à travers le territoire national.

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse